Législatives au Luxembourg

08 octobre 2018 08:00; Act: 08.10.2018 12:12 Print

«Ce qu'on a réalisé et planifié est colossal»

LUXEMBOURG - Ministre du Développement durable et des Infrastructures et candidat Déi Gréng aux législatives, François Bausch dresse les priorités de son parti avant les élections.

Sur ce sujet

Quel bilan tirez-vous du premier passage de Déi Gréng au gouvernement?

On a réussi à éliminer beaucoup de préjugés, qui disaient qu’on n’était pas sûrs que les Verts puissent gérer des dossiers nationaux, internationaux. On a réussi à peser sur nos dossiers. Ce qu’on a réalisé et planifié pour les infrastructures est colossal. Même chose au niveau de l’environnement, où Carole Dieschbourg a fait passer beaucoup de lois, et sur les questions de société où Félix Braz a fait beaucoup. Les gens reconnaissent notre travail.

Mais les routes restent surchargées, il y a régulièrement des problèmes de trains…

On n’a jamais promis qu’on changerait complètement la situation en une seule législature. L’approche a été de planifier au-delà des élections. Tout le monde nous dit: «Vous avez changé la situation, vous avez une stratégie globale», le MODU 2.0. Si les gens veulent que cette stratégie, pour laquelle la compétence est chez Déi Gréng, réussisse, il faut renforcer le parti Vert aux prochaines élections.

Quels jalons avez-vous posés pour la mobilité des prochaines années?

L’extension des capacités ferroviaires. On a investi dans cette législature 1,7 milliard d’euros, on a un programme d’investissement de 2 milliards d’euros entre 2018 et 2023. C’est un chantier gigantesque pour le dédoublement de la ligne de Bettembourg, l’extension de la gare de Luxembourg… Le 15 octobre, les CFL vont acheter pour 400 millions d’euros de matériel roulant, ce qui va doubler les places assises. On va aussi continuer le tram et ses extensions… Si on continue sur ce rythme, on aura des améliorations année par année. D’ici 2022, 2023, on aura fait un saut qualitatif dans le domaine de la mobilité.

Quelles devront être les priorités du prochain gouvernement?

La question du développement durable lie tout le reste, le développement économique et social. Les pays qui seront à la pointe du progrès contre le changement climatique vont développer les technologies du futur, et ces pays auront un avantage compétitif énorme. Le Luxembourg a une opportunité énorme à saisir.

Comme un laboratoire?

Oui. La mobilité par exemple va vivre une révolution et sera un secteur économique très important. Le Luxembourg a beaucoup d’atouts pour se lancer là-dedans. La mobilité du XXIe siècle va devenir un important secteur pour développer notre économie. Avec la sensibilité et le savoir-faire des Verts, ça peut être une très grande opportunité pour le Luxembourg.

Déi Gréng ne se cantonnent pas à la mobilité et à l’environnement. Quelle société proposez-vous pour le Luxembourg?

Il faut conserver l’ouverture d’esprit qu’a eue le pays ces 100 dernières années. La bonne situation économique et matérielle dont nous disposons aujourd’hui est le résultat de cette ouverture d’esprit vers l’extérieur. Le seul problème, c’est la vitesse avec laquelle le pays s’accroît. On ne peut pas continuer avec des rythmes de 100 000 habitants tous les six à sept ans. Aussi bien au niveau des infrastructures que de l’intégration, on n’arrive pas à gérer. La solution ne réside pas dans un enfermement, mais dans une meilleure gestion.

Comment?

Ce qu’on a fait au niveau de l’aménagement du territoire n’est rien d’autre que développer une vision durable du pays qui va nous aider à résoudre beaucoup de problèmes, en voyant où on implante quoi, où on doit développer des logements… Je vois beaucoup de secteurs dans lesquels on a beaucoup d’opportunités, décrites dans l’étude Rifkin, comme la production alimentaire de qualité, les énergies renouvelables, la mobilité, la construction durable, la recherche… De notre capacité à développer autrement le pays, découle une vision qui conserve notre ouverture, en décrivant un Luxembourg optimiste.

Le Luxembourg peut-il rester longtemps avec des carburants sous-taxés?

Non. Absolument pas. C’est le secteur des transports qui doit faire le plus grand effort pour décarboniser. C’est de toute façon une ressource qui va se terminer. On a encore une phase transitoire de 10-15 ans pour changer de modèle. Il faut mettre en place dans la prochaine législature une stratégie pour sortir de la dépendance aux carburants et du tourisme à la pompe.

On a le temps de faire ça en douceur, avec l’urgence climatique?

On a encore une fenêtre de 25 ans. Si on n’arrive pas au niveau mondial à changer fondamentalement notre comportement, notre style de vie et de production dans les 25 prochaines années, ce sera très problématique.

On va réussir?

Il faut. Je suis plutôt optimiste et combatif, je me bats pour ça. Il faut se battre pour ça. Je ne peux pas accepter de laisser à ma petite-fille une planète où elle n’aura plus le plaisir que j’ai aujourd’hui, avec les paysages, la nature qu'on apprécie. C’est triste de voir des enfants d’aujourd’hui, à qui, si nous ne faisons rien, on va laisser une planète très problématique.

(Recueilli par Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tutoi le 08.10.2018 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi je n'arrive pas à croire ce qu'il nous chante?

  • Filax le 08.10.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    "Ce que nous avons réalisé est colossal" .. mais où donc ai-je lu une affirmation tout à fait identique??? Ah oui, c'était Donald Trump à l'ONU et toute la salle avait éclaté de rire!

  • Plastic François le 08.10.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    "ça plane pour moi, ça plane pour moi, moi, moi, moi, moi, ça plane pour moi, houhouhouhou, ça plane pour moi"...

Les derniers commentaires

  • On se moque de qui? le 09.10.2018 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on invente un rond-point 'turbo' avec des feux rouges 200m avant, juste à l'entrée et encore dans le rond-point, il ne faut pas s'étonner que l'on crée des bouchons! Surtout si en plus, pour ralentir les voitures on ferme des bandes de circulation sur l'A7 qui y arrive, et que l'on n'est même pas capable de transformer les 2 bandes + dépannage (inutilisée) de l'A7 en 3 bandes vers les 3 sorties... Un autre exemple de mauvaise gestion est la difficulté administrative pour installer des énergies alternatives (éolienne, solaire, hydraulique, etc...). Bref: incompétence et arrogance!

  • Low rider le 09.10.2018 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça commence quand les travaux pour avoir quatre voies ? quand les nouvelles pistes cyclables seront terminées ?

  • Fred Chalk le 09.10.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage qu'ils n'aient pas réussi à faire changer les mentalités.

  • ladeux le 09.10.2018 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du diesel on va passer au diesel vert soit huile de colza et autres. de l essence on va passer à l essence alternative ( canne à sucre, éthanol, alcool,...) donc pardon mais le moteur thermique a encore de beaux jours devant lui

    • Amir Bin Pitroul le 09.10.2018 09:24 Report dénoncer ce commentaire

      Les carburants verts ne sont pas dans l'absolu une solution car ils requièrent une surface agricole qui ne sera plus disponible pour l'alimentation humaine. La solution est dans le contrôle démographique.

  • Résidente le 09.10.2018 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pour aller de Capellen en ville faut prendre 1 bus voir 2 et puis marcher au moins 500 mt! Pratique pour les personnes âgées et personnes ayant problèmes de mobilité. Et tout ça à cause du tram!! Oui la mobilité tant préconisée est UNE COLOSSALE blague!