Législatives 2018

15 octobre 2018 05:52; Act: 15.10.2018 09:43 Print

Les Verts triomphent, le CSV s'écroule au pire moment

LUXEMBOURG - La coalition au pouvoir n'aura perdu qu'un de ses 32 sièges alors que le CSV s'est perdu en chemin avec 21 sièges.

Le Premier ministre DP Xavier Bettel et le ministre Déi Gréng François Bausch ont l'air plutôt contents de leur soirée.

Sur ce sujet
Une faute?

Campagne sans saveur, élections sans surprise! Oh que non! Les votants auront offert au Luxembourg des élections législatives épicées, marquées par l'affaiblissement du CSV (-2 sièges), la déconfiture du LSAP (-3), la montée inexorable des Verts (+3) et l'émergence inattendue des Pirates, réussissant à faire élire leurs deux premiers députés. À coup sûr, ce dimanche 14 octobre restera dans les annales luxembourgeoises comme la plus inattendue des élections législatives. Certes, il y a ce matin 60 députés élus, mais la composition de la Chambre est loin, très loin de celle que l'on pouvait prévoir.

Car le grand favori a raté son grand rendez-vous. Il avait un plan pour le pays, mais celui-ci n'en a pas vraiment voulu. Comment expliquer autrement les 5,37% de voix perdues en route par les chrétiens-sociaux. Comme si leur leader, Claude Wiseler, avait mal balisé le chemin. Au final, cela fait encore deux sièges de moins après les trois déjà perdus en 2013. À 28,31 % et 21 sièges, le CSV reste certes le premier parti du pays. Il le clame haut et fort.

Mais pas sûr qu'il soit entendu. Car si le LSAP a pris cher avec trois sièges en moins, pour un tout petit total de dix, les Verts ont jailli de leur boîte pour sortir grands vainqueurs de cette folle journée. Et comme le DP n'a presque rien lâché (tout juste un siège), la coalition sortante a 31 sièges. De quoi pouvoir rester au pouvoir?

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Informateur le 15.10.2018 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis, le CSV a payé son inexistante campagne électorale (personne n'a compris leur plan sans saveur) et son chef de file tout aussi fade Wiseler. La locomotive Juncker a clairement fait défaut. D'autre part, le vote traduit probablement un changement sociologique. Les personnes plus agées votant traditionnelement CSV ont laissé place aux nouveaux électeurs chez qui les Verts et les Pirates surperforment. A confirmer...

  • Polo le 15.10.2018 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Et Bravo surtout aux instituts de sondage...-)))

  • Ignazio le 15.10.2018 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    Quoi qu'il arrive, on est reparti pour 5 ans de politique pro-fonctionnaire.

Les derniers commentaires

  • mars le 17.10.2018 08:42 Report dénoncer ce commentaire

    Wiseler n'était pas l'homme pour mener ce bateau à la dérive,encore une fois c'est le pari qui a évincé Frieden .

  • dieux le 16.10.2018 21:41 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo le peuple Luxembourgeois vous avez bien voté un peu de changement dans le pays ne ferait pas de mal encore bravo!!!!

  • cima le 15.10.2018 22:55 Report dénoncer ce commentaire

    aucun des 8 partis politiques n'a présenté un plan pour réduire le chômage et se pencher sur la pauvreté de beaucoup de luxembourgeois ????

  • Jack le 15.10.2018 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces politiciens sont lamentable.... Ils sont totalement déconnectés des citoyens du monde actuel.....

  • mathematicien le 15.10.2018 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Le 4eme parti du Pays, le grand gagnant? Du n'importe quoi