Procès LuxLeaks

21 décembre 2016 16:14; Act: 21.12.2016 19:41 Print

La partie civile conteste le statut de lanceur d’alerte

LUXEMBOURG - L’avocat du cabinet d’audit PWC s’est exprimé ce mercredi lors du procès en appel. Il a chargé Antoine Deltour et Raphaël Halet, anciens employés de la firme.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Ni Raphaël Halet, ni Antoine Deltour n’avaient l’intention de devenir des lanceurs d’alerte. Ils ont inventé cette histoire et cela leur a servi de stratégie de défense». Hervé Hansen, avocat de PWC, a lourdement chargé mercredi les deux hommes condamnés en première instance, lors du procès en appel de l’affaire LuxLeaks. L’avocat demande à ce que «la qualité de victime de PWC soit de nouveau reconnue». Le cabinet d’audit estime que son préjudice dans cette affaire n’est «pas chiffrable».

Hervé Hansen reproche à l’ancien salarié de PWC d’avoir changé de stratégie de défense au fur et à mesure de la procédure. «En 2012, M. Halet cherchait avec zèle l’auteur des premières fuites au sein de PWC». C’est dans ce but qu’il aurait contacté le journaliste Édouard Perrin, «pour tenter de démasquer le coupable», selon l’avocat, qui ajoute qu'«il a entrepris des démarches que personne ne lui a demandé de faire».

«Il y a des limites au culot»

Le raisonnement est le même concernant Antoine Deltour, qui serait devenu «ambassadeur de la transparence uniquement lorsqu’il ne pouvait plus se cacher». Le vol des documents en 2010 montrerait «qu’il ne s’agit pas de quelqu’un de bonne foi», dont le «but premier était de piller le savoir-faire de PWC». Pour les deux anciens salariés, Hervé Hansen réfute le statut de lanceur d’alerte. Il ne demande en revanche aucune condamnation à l'encontre du journaliste Édouard Perrin.

Les avocats d’Antoine Deltour n’ont pas tardé à réagir. «Il y a des limites au culot, à l’audace. Quand une entreprise comme PWC dit qu’elle n’a pas pu chiffrer le préjudice parce que c’était trop compliqué, cela s’appelle se moquer de vous», s’est exclamé en grand orateur William Bourdon, en fixant le président de la cour d’appel, Michel Reiffers.

«Ça aurait été la prison assurée»

Sur le fond, les avocats expliquent qu’Antoine Deltour ne pouvait utiliser le statut de lanceur d’alerte dès 2010, parce qu’il ne l’était pas encore. Et «parce que ce statut ne garantit encore rien aujourd’hui, c’était encore pire en 2010! Cela ne l’aurait pas protégé, s’il le reconnaissait à l’époque, c’était la prison assurée», note Philippe Penning, l’autre avocat du Lorrain.

«Il faudrait que le lanceur d’alerte agisse de manière préméditée? Ce serait privilégier des attitudes pour le coup opportunistes», a repris William Bourdon. Les deux avocats demandent de nouveau que leur client soit protégé en tant que lanceur d’alerte, et donc acquitté.

Philippe Penning, l'un des avocats d'Antoine Deltour, revient sur le statut de lanceur d'alerte:

May Nalepa, avocate de Raphaël Halet, explique son agacement au micro de «L'essentiel Radio»:

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jorge le 21.12.2016 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ahhh ! Enfin, que la vérité éclate et qu'on cesse de dire que ce sont des lanceurs d'alerte .

  • Manudelux le 21.12.2016 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui vole un œuf vole un bœuf

  • abintin le 21.12.2016 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De mieux en mieux, en parlant de culot ! Faut protéger les voleurs ! Avocat à la recherche de clients ?

Les derniers commentaires

  • dieux le 24.12.2016 03:38 Report dénoncer ce commentaire

    j'espère qu'il les balancera a la police.Merci a tous ceux ou celles qui défendent Antoine ils nous défends nous petites gens.

  • Tristoune le 22.12.2016 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    Courage amis Luxembourgeois, Avec une telle décision de justice je me sentirais profondément humilié.

  • bibi le 22.12.2016 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme d hab certains pwc sont bien present sur le tchat. laissons faire la justice, peut etre fera elle sont travail...

    • Blutch le 22.12.2016 09:54 Report dénoncer ce commentaire

      Pas moi et pourtant je suis contre Deltour et Co et je souhaite une peine exemplaire...J'ai mon entreprise et je paye mes taxes au tariff normal....et pourtant je ne suis pas contre les rullings, eux (ceux a qui les rullings sont attribués) et mon entreprise on ne joue pas dans la meme cours et pas avec les memes chiffres, alors si ca peut apporter de l'argent au pays, je ne vois pas pkoi je devrais y trouver qq chose a re-dire! Par contre le jour ou un de mes employés me vole j'espère bien qu'il ferra de la prison!! Laissons faire la justice et si elle est credible, il doit aller en prison!

  • abintin le 21.12.2016 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De mieux en mieux, en parlant de culot ! Faut protéger les voleurs ! Avocat à la recherche de clients ?

  • David le 21.12.2016 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Snowden a fait de meme, tout n as pas encore ete divulgue, et la tache incombe aux journalistes, snowden leur a laisse total autonomie, il leur a juste fournit les infos. Deltour a denonce des pratiques plus ou moins moralement juste et fallait des preuves. Il demande la protection sans se cacher. Il risque vraiment plus gros que ce qu il y gagne. Donc de l a le traiter d opportuniste, ...