Sven Clement

14 octobre 2021 14:02; Act: 14.10.2021 20:31 Print

«Chacun a sa vision de ce qui est bon pour le pays»

LUXEMBOURG - Député du parti Pirate, Sven Clement est l'invité de la «Story» de «L'essentiel Radio» toute la semaine.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?
Épisode 4
La séquence du 14 octobre

«En politique on n'est pas des amis, mais des collègues, on travaille ensemble pour le bien du pays. Mais chacun a sa vision de ce qui est bon pour le pays» précise Sven Clement, actuel deuxième député le plus jeune de la Chambre des députés. Ce dernier se complait dans son rôle d'opposant.

Selon lui, l'opposition luxembourgeoise est trop passive. «J'ai été élu pour demander des comptes, pour contrôler l'action gouvernementale. Je me trouve très bien dans l'opposition» ajoute-t-il. Parmi ses combats, celui de l'extension de la loi sur la nationalité.

«Si on veut faire connaître le Luxembourg, quoi de mieux que des Luxembourgeois ou des personnes avec des racines luxembourgeoises dans le monde entier? Ce sont nos meilleurs ambassadeurs».

«Pour me motiver le matin et me dire qu'il y a encore un long chemin à parcourir»
Épisode 3
La séquence du 13 octobre

Dans son rapport à la politique et à l'opinion au Luxembourg, Sven Clement dénonce ce qu'il qualifie d'autocensure. «On a un certain blocage dans la tête, qui nous dit parfois de nous taire, de ne pas proclamer notre vraie opinion» affirme le député du parti Pirate. Des comportements qui, selon lui, nuisent au débat.

Interrogé sur les points négatifs du Luxembourg, Sven Clement, pointe un «manque de talent» et du «copinage», qu'il impute directement à la taille du pays. Une taille qui présente cependant certains avantages, dont la possibilité de régler certains problèmes plus rapidement.

«Les États-Unis ont un visage différent d'il y a 4 ou 5 ans»
Épisode 2
La séquence du 12 octobre

Malgré son jeune âge, le député du parti Pirate, Sven Clement, n'a pas sa langue dans sa poche. «Les électeurs n'élisent pas un parti pour qu'il reste dans son coin. Ils choisissent des élus pour revendiquer des choses, pour ouvrir leur gueule et pour passer à l'action», lance-t-il. L'homme de 32 ans pointe par exemple l'incohérence de certaines lois.

«Les gens ont l'impression qu'au Luxembourg, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes». Pour lui, des petits problèmes du passé en sont devenus des gros. Il cite par exemple le logement et les inégalités sociales. «On peut faire mieux et on doit dire adieu à cette vision idéaliste».

«Un morceau qui parle de la naissance d'une petite fille et que j'écoutais avant de devenir papa»
Épisode 1
La séquence du 11 octobre

Entré à la Chambre des députés après les élections législatives de 2018, le jeune député du Parti pirate, Sven Clement, (32 ans) est connu pour son franc-parler. Le cofondateur du Parti pirate au Luxembourg voit en sa qualité de député une opportunité de faire entendre ses idées.

«C'est un moyen de se faire connaître. Si je n'étais pas au Parlement, les gens me connaîtraient moins», précise-t-il. Et d'ajouter. «C'est un métier qui s'apprend et qui n'est pas toujours facile. On doit toujours être méfiant, car on se fait rapidement de faux amis» explique-t-il.

Depuis un peu plus d'un an, Sven Clement est également le patron d'AccountTech SARL, société mère qui regroupe les trois plateformes Taxx.lu, Salary.lu et Facture.lu.

«Cela me rappelle une enfance parfois gâtée, parfois plus difficile»

La «Story»

Comment retrouver l'émission de Jean-Luc Bertrand?

L'essentiel Radio: Du lundi au vendredi à trois reprises durant la journée (9h40/15h20/18h20).

lessentiel.lu: Un nouvel épisode est ajouté à l'article de la semaine du lundi au vendredi.

Archive Web: Dans notre dossier vous trouverez les anciennes stories.

L'essentiel: Le meilleur de la semaine est à retrouver dans notre journal de vendredi.

(L'essentiel)