Entretien / Luxembourg

28 septembre 2020 18:30; Act: 05.10.2020 11:40 Print

Réécoutez la «Story» de Laurent Schonckert

LUXEMBOURG - Pour Laurent Schonckert, directeur-administrateur du groupe Cactus, le Luxembourg dispose de bons atouts pour surmonter la crise du Covid-19.

storybild

Laurent Schonckert est l'invité de Jean-Luc Bertrand tout au long de la semaine dans la séquence «Story» de «L'essentiel Radio».

Sur ce sujet
Une faute?

Et si la pandémie de Covid-19 devait revenir, comment le groupe Cactus a-t-il anticipé les choses. «Je suis un optimiste de nature», a souligné Laurent Schonckert, directeur-administrateur, au micro de L'essentiel Radio. «Je ne crois pas que cela va arriver au Luxembourg, même si les chiffres sont à nouveau à la hausse. Au niveau médical et au niveau des infrastructures hospitalières, on a quand même beaucoup d’atouts chez nous. On a de bons médecins, on a aussi de bons politiciens, qui pour moi, ont fait les bonnes choses au bon moment. Par après, on aurait toujours pu dire qu’il fallait faire ceci ou cela...».

«Du coup, chez Cactus, on a appris beaucoup de choses durant les deux mois de confinement. Port du masque, gel hydro-alcoolique, plexiglas, comme vous le faites, ici aussi dans les locaux de L’essentiel», a remarqué Laurent Schonckert. «On est nettement mieux préparé et au niveau des clients, ils suivent toujours les consignes émises, même s’ils sont, à mon avis, un peu moins peureux. On le voit d’ailleurs au niveau de la fréquentation de nos centres commerciaux. Je pense que l’on est bien outillé et quand j’entends les propos de nos politiciens, sauf catastrophe, une nouvelle fermeture globale n’est pas prévue».

Réécoutez l'épisode diffusé le vendredi 2 octobre

Laurent Schonckert apprécie les montres

Mais quelle est donc la plus belle victoire de Laurent Schonckert? «Au niveau privé et footballistique, évidemment, trois coupes de Luxembourg et trois titres de champion avec l'Union Luxembourg», a-t-il souligné. «Mais au niveau de ma carrière professionnelle, je crois avoir réussi, au service du groupe Cactus, de mériter la confiance du propriétaire, pour que je puisse mener, avec la famille Leesch, un bateau comme Cactus, dans la bonne direction. Cela, c’est quelque chose, quand j’étais jeune, que je n’aurais pas pensé. C’est une victoire, parce que c’est dans la continuité. Ce n’est pas un coup de bluff et puis s’en aller. Je suis administrateur-directeur depuis 2002. Cela fait 18 ans, ensemble, avec le fils du propriétaire. Donc je crois qu’on a formé un très bon tandem avec, évidemment, tous les autres dirigeants. Seul, on ne peut rien faire. Je crois qu’on a pas si mal négocié les choses».

L'administrateur-directeur du groupe Cactus, dispose-t-il d'une collection? «Pas au sens propre», avoue-t-il. «Après, je suis fan de montres. J’en ai quelques-unes. Elles sont plutôt modernes et ce sont des montres pour les porter, en fonction des saisons, en fonction de mon humeur, un peu. Je laisse le soin aux autres de découvrir si mon humeur change avec ma montre. Mais c’est plutôt mon moment d’humeur qui dirige mon choix de montre...», conclut-t-il au micro avec le sourire.

Réécoutez l'épisode diffusé le lundi 28 septembre

Réécoutez l'épisode diffusé le mardi 29 septembre

Réécoutez l'épisode diffusé le mercredi 30 septembre

Réécoutez l'épisode diffusé le jeudi 1er octobre

La play-list de Laurent Schonckert

.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)