Natali Silva

11 janvier 2019 10:00; Act: 11.01.2019 12:18 Print

«Les injustices me font pleurer de rage»

LUXEMBOURG - Jean-Luc Bertrand a reçu Natali Silva, bourgmestre de Larochette dans sa séquence «Speed Dating» de «L'essentiel Radio».

storybild

Pour Natali Silva, la visite du couple grand-ducal à Larochette en juin 2018 reste un très grand moment dans sa jeune carrière de bourgmestre. (photo: Editpress/© Editpress/didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

Bourgmestre de Larochette depuis octobre 2017, Natali Silva a répondu aux questions de Jean-Luc Bertrand, dans la séquence «Speed Dating», diffusée tous les jours sur L'essentiel Radio. Elle l'a affirmé d'emblée quand on lui demandait ce en quoi elle se distinguait: «Même lorsque je dors, je bouge énormément», a-t-elle souligné en rigolant. «Je suis très nerveuse. Je tremble beaucoup et je fais des mouvements tout le temps. Ce n'est pas normal, mais j'essaie de me canaliser».

Très émotive, Natali Silva a également reconnu qu'elle pouvait «pleurer pour un oui ou pour un non». «Les injustices me font aussi pleurer de rage», a ajouté celle qui est née en 1980. «Surtout quand je suis dans ma voiture et que je réfléchis, je peux parfois pleurer de rage.» Autre réponse inattendue, la bourgmestre de Larochette a avoué, toujours avec le sourire, qu'elle adorait «faire un brushing ou une manucure à ses copines». «Je peux passer des heures dans les rayons esthétiques ou de coiffure. J'adore».

Lorsque Jean-Luc Bertrand lui a demandé quand elle est parvenue à se sortir d'une situation «compliquée», elle a repensé à la visite du couple grand-ducal à Larochette, la veille de la fête nationale, en juin 2018. «Un petit garçon s'est approché du Grand-Duc Henri, dans la rue, et lui a demandé ce qu'il faisait là et quel âge il avait. J'étais très surprise et le couple grand-ducal est resté très aimable en prenant le temps de lui répondre. C'était une journée remarquable».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chaumières le 11.01.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas trop en faire non plus, ça en devient risible...

  • pat le 12.01.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout dans certaines conventions SAS ou les ouvriers asf aide éducateurs ou apprenties .. sont exploités ( ex surveillance de nuit 8 h de travail obligatoire présence obligatoire mais dont 4 heures pas payés! sans compter les heures abusives Pas payés mais récupérés n importe comment et l abus de charge de travail payé minimum pour des responsabilités humaines! et tout ça pour que ces cadres aillent dés salaires exorbitants et horaires de jour 8/16 week-end libre ..

  • lynn le 11.01.2019 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moins elle ne cache pas ces sentiments. Natalie a un coeur, comme nous tous. J’ai vu notre Grand Duc les larmes aux yeux durant une rencontre un peu spéciale avec un enfant. C’est risible aussi?

Les derniers commentaires

  • pat le 12.01.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout dans certaines conventions SAS ou les ouvriers asf aide éducateurs ou apprenties .. sont exploités ( ex surveillance de nuit 8 h de travail obligatoire présence obligatoire mais dont 4 heures pas payés! sans compter les heures abusives Pas payés mais récupérés n importe comment et l abus de charge de travail payé minimum pour des responsabilités humaines! et tout ça pour que ces cadres aillent dés salaires exorbitants et horaires de jour 8/16 week-end libre ..

  • lynn le 11.01.2019 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moins elle ne cache pas ces sentiments. Natalie a un coeur, comme nous tous. J’ai vu notre Grand Duc les larmes aux yeux durant une rencontre un peu spéciale avec un enfant. C’est risible aussi?

  • chaumières le 11.01.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas trop en faire non plus, ça en devient risible...