Jean-Claude Schlim

04 avril 2019 11:01; Act: 04.04.2019 12:09 Print

«L'acteur Al Pacino m'a bluffé par sa simplicité»

LUXEMBOURG - Jean-Luc Bertrand a reçu Jean-Claude Schlim, acteur et réalisateur luxembourgeois, dans sa séquence «Speed Dating» de «L'essentiel Radio».

storybild

L'acteur et le réalisateur Jean-Claude Schlim s'est dit très bluffé par Al Pacino.

Sur ce sujet
Une faute?

Acteur et réalisateur luxembourgeois, Jean-Claude Schlim a répondu aux questions de Jean-Luc Bertrand, dans la séquence «Speed Dating», diffusée tous les jours sur L'essentiel Radio. «Le cinéma, chez moi, c'est un plan B», a reconnu d'emblée celui qui est né le 18 mars 1963, à Luxembourg. «J'avais une carrière de professeur prédestinée par mes parents, mais à l'époque, j'étais un petit rebelle. Au retour de la Côte d'Azur où j'avais été prendre du bon temps, j'ai croisé un ami qui m'a dit qu'il allait s'inscrire dans une école de cinéma. Pour mes parents, entendre le mot "école" était déjà suffisant à leurs yeux. J'ai eu la chance d'être là au bon moment au bon endroit».

Nommé pour le Luxembourg Film Prize en 2009 avec le film «House of Boys», Jean-Claude Schlim a reconnu au micro de Jean-Luc Bertrand qu'il avait appris, dans l'après-midi de cette même soirée, qu'il avait remporté ce prix à la suite d'un coup de téléphone d'un journaliste. «On m'a volé le grand plaisir que cela doit être... imaginez les gens aux Oscars qui savent déjà qu'ils ont le prix... c'était assez pénible», a regretté le réalisateur luxembourgeois. «J'ai joué le jeu, j'ai fait semblant de ne pas savoir, mais on m'a tué le plaisir...».

Après avoir tourné avec les plus grands à Luxembourg, (Charles Aznavour, Gérard Depardieu, Catherine Deneuve ou encore John Malkovitch), Jean-Claude Schlim s'est dit impressionné par Al Pacino. «Il a tourné dans un film (sorti en 2004 et coproduit par le Grand-Duché), une adaptation de la pièce de Shakespeare, qui s'appelait "Le Marchand de Venise" où il avait le rôle d'un vieil usurier juif», se souvient-il. «Et pendant toutes les heures creuses, au restaurant, ... il n'a jamais quitté son personnage. Il était très gentil et très ouvert avec nous. Il m'a bluffé par sa simplicité durant sa présence de quatre à cinq semaines au Luxembourg».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.