Pascal Rogiest

08 avril 2019 11:03; Act: 08.04.2019 12:02 Print

«On a évité le procès en Équateur grâce à Google»

LUXEMBOURG - Jean-Luc Bertrand a reçu Pascal Rogiest, Chief Executive Officer chez LuxTrust, dans sa séquence «Speed Dating» de «L'essentiel Radio».

storybild

Pascal Rogiest a pu éviter un procès avec la police en Équateur grâce à l'application Google Translate.

Sur ce sujet
Une faute?

Chief Executive Officer chez LuxTrust, Pascal Rogiest a répondu aux questions de Jean-Luc Bertrand, dans la séquence «Speed Dating», diffusée tous les jours sur L'essentiel Radio. «Si vous avez besoin de vous sentir en confiance par rapport à vos transactions bancaires et gouvernementales en ligne, vous pouvez faire appel à LuxTrust.», a-t-il rappelé d'emblée. «Le défi de la confiance est criant aujourd'hui et nous permettrons bientôt aux citoyens luxembourgeois d'utiliser leurs "token" pour signer des documents électroniquement, sans le moindre papier».

Triathlète depuis six ans maintenant, Pascal Rogiest est né à Liège, en Belgique, le 21 janvier 1970. Marié, il est également papa de cinq enfants. «La dernière fois que j'ai pleuré, c'était au mois d'octobre», reconnaît le CEO de LuxTrust, ingénieur de formation et également titulaire d'un doctorat en aérospatiale. «Ma deuxième fille était partie pour cinq mois en Erasmus en Norvège et on faisait une fête à la maison pour notre anniversaire de mariage. Ce n'était pas prévu qu'elle soit là, et quelqu'un a sonné à la porte, j'ai été ouvrir et c'était elle. On est tous les deux tombés en larmes et très contents de se retrouver».

À la question de savoir comment Pascal Rogiest s'est sorti d'une situation un peu cocasse, c'est un voyage en famille à sept en Équateur qui est lui est venu à l'esprit. «C'était il y a presque trois ans», se rappelle-t-il. «Personne ne parle espagnol dans la famille et on a dû se débrouiller pour l'apprendre rapidement. On s'est bien débrouillés jusqu'au jour où on a été arrêtés par la police qui voulait nous imposer un procès pour des raisons de sécurité. En utilisant "Google Translate", nos bras, nos mains et le peu d'espagnol que l'on connaissait, on a réussi à éviter un procès...».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nicolas le 08.04.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    humble, simple et respectueux! bravo à cet homme, un vrais modèle!

Les derniers commentaires

  • Nicolas le 08.04.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    humble, simple et respectueux! bravo à cet homme, un vrais modèle!

    • Jason le 08.04.2019 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quelqu'un de bien, j'ai eu la chance de travailler avec et pour lui.