Jean-Pierre Hachem

12 juillet 2021 10:56; Act: 16.07.2021 10:32 Print

«On dispose d'un arsenal pour combattre l’acné»

LUXEMBOURG – Le dermatologue Jean-Pierre Hachem, invité toute la semaine de Jean-Luc Bertrand, évoque l’acné, dans le dernier épisode de la «Story».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?
Épisode 5
La séquence du 16 juillet

Après avoir évoqué les techniques de retrait de tatouage, les risques liés à l’exposition au soleil ou encore les chenilles processionnaires, le dermatologue Jean-Pierre Hachem, qui exerce notamment au Centre Hospitalier Émile Mayrish à Esch-sur-Alzette, revient dans le dernier épisode de la «Story» sur l’acné. «L’acné commence à l’adolescence mais on voit de plus en plus de patients et de patientes plus âgés».

Si les causes de cette maladie de la peau restent parfois difficiles à identifier avec précision, de nombreux traitements existent. Selon le professeur Hachem, le traitement idéal de l’acné est l’isotrétinoïne, plus connue sous le nom de Roaccutane. Parfois contraignant et source d’effets secondaires, ce dernier ne plait pas à tout le monde. Il existe cependant des alternatives, l’association d’antibiotiques et de crèmes locales, ou encore la spironolactone, un anti-hypertenseur qui agit sur la testostérone pour bloquer le côté hormonal de l’acné.

«Fairouz, c’est la star du Liban, c’est une icône»
Épisode 4
La séquence du 15 juillet

Interrogé sur la récente invasion de chenilles processionnaires observée au mois de juin, le docteur Jean-Pierre Hachem explique qu’il a reçu de nombreux patients. Les poils de ces insectes provoquent des réactions locales urticantes accompagnées de gonflements. Pour calmer les démangeaisons, il préconise un médicament antihistaminique et une crème antihistaminique, dont certains sont en vente libre en pharmacie.

Le Professeur Hachem répond aussi à certaines idées reçues au sujet de l’exposition au soleil. Oui, les rayons UV traversent bien les vêtements mouillés. «L’indice de protection d’un t-shirt mouillé descend à 10, ce qui est extrêmement faible » rappelle-t-il. Méfiance!

«Beaucoup d’artistes américains ne sont pas connus en Europe car ils font leur carrière au États-Unis»
Épisode 3
La séquence du 14 juillet

Vous vous êtes sûrement demandé ce que pouvaient être ces petites taches blanches sur votre peau bronzée à votre retour de vacances. Il s’agit de petites lésions qui correspondent à un photo-vieillissement cutané. «A chaque fois qu’on va s’exposer au soleil, on va retrouver ces petites taches blanches de quelques millimètres sur les bras et les jambes» explique le docteur Jean-Pierre Hachem.

Une autre question que vous vous êtes peut-être posée concerne le mariage entre le parfum et le soleil. «Si on expose le parfum au soleil, il va provoquer plus d’allergies. Les allergies au parfum peuvent laisser des traces brunâtres difficiles à enlever» ajoute-t-il. Il est donc recommandé d’éviter de mettre du parfum et de s’exposer au soleil.

«Brassens, c’est la poésie à l’état pur. Je l’ai découvert pendant mon adolescence.»
Épisode 2
La séquence du 13 juillet

Malgré un mois de juillet pauvre en soleil, le dermatologue Jean-Pierre Hachem rappelle des informations utiles sur les dangers liés à l’exposition. Alors, faut-il privilégier une huile ou une crème? Si à partir de l’indice 30, la distinction n’est pas importante, le professeur Hachem préconise tout de même d’utiliser une crème pour les enfants. Mais que veulent dire les indices? C'est tout simplement le rapport entre le temps nécessaire pour présenter un coup de soleil, avec, ou sans protection. Si l’exposition est prolongée et que votre peau est claire, il faudra privilégier une protection indice 50.

Le soleil étant le principal facteur de risque de développer un mélanome, le professeur Hachem rappelle qu’il est prudent d’effectuer un dépistage annuel. Le médecin établit alors un diagnostic, en fonction de cinq critères: la symétrie, le bord, la couleur, le diamètre et l’évolution. Par précaution et à titre de prévention, il est nécessaire de retirer un grain de beauté si au moins trois des cinq critères sont suspects.

«Mashrou' Leila est un groupe libanais progressiste, dans sa musique et dans ses paroles. Sa musique est géniale!»
Épisode 1
La séquence du 12 juillet

Depuis 2009, le professeur Jean-Pierre Hachem pratique la dermatologie à Esch-sur-Alzette. Libanais d’origine, il a été diplômé de médecine à l’Université Catholique de Louvain et il a obtenu son titre de dermatologue à l’Universitair Ziekenhuis Brussel (Belgique). En 2005, il finalise sa thèse de doctorat à l’University of California de San Francisco avant de fonder un laboratoire de recherche fondamentale en dermatologie.

Spécialiste en dermatologie esthétique et en chirurgie dermatologique, le docteur Hachem reçoit dans son cabinet des personnes qui souhaitent retirer un tatouage. «Le temps de détatouage dépend de la couleur du tatouage. Certaines couleurs sont très difficiles, voire impossibles à enlever. L'orange, le jaune et le bleu clair sont difficiles à enlever» précise-t-il. Il évoque également la technologie utilisée, en mentionnant le laser «picoseconde», la méthode la plus efficace, mais qui nécessite six à huit séances.

«'Deep Purple' parce que pendant l'adolescence j’aimais beaucoup le rock et le hard rock et j'adorais le guitariste Ritchie Blackmore.»

La «Story»

Comment retrouver l'émission de Jean-Luc Bertrand?

L'essentiel Radio: Du lundi au vendredi à trois reprises durant la journée (9h40 / 15h20 / 18h20).

lessentiel.lu: Un nouvel épisode est ajouté à l'article de la semaine du lundi au vendredi.

Archive Web: Dans notre dossier vous trouverez les anciennes storys.

L'essentiel: Le meilleur de la semaine est à retrouver dans notre journal de vendredi.

(L'essentiel)