Dan Biancalana

19 novembre 2021 10:50; Act: 19.11.2021 11:00 Print

«Réformer le statut de bourgmestre et de député»

LUXEMBOURG – Le député-maire socialiste de Dudelange, Dan Biancalana, est l'invité de la «Story» de Jean-Luc Bertrand, cette semaine.

storybild

Dan Biancalana, futur ministre? Le député-maire garde le mystère... (photo: Tfeller)

Sur ce sujet
Une faute?
Épisode 5
La séquence du 19 novembre

Dans le dernier épisode de la «Story», Dan Biancalana revient sur le statut particulier de bourgmestre au Luxembourg. «Le modèle luxembourgeois diffère des modèles des pays voisins» rappelle-t-il, précisant qu'il ne perçoit pas de salaire, mais qu'il dispose d'un congé politique de 20 heures.

En effet, lorsqu’il exerce une activité salariée, le bourgmestre garde son salaire, qui est remboursé à son patron par l'État. Il reçoit parallèlement une indemnité forfaitaire fixée en fonction de la taille du conseil communal.

Dan Biancalana soutient donc l'idée d'une réforme complète du statut de bourgmestre, au même titre que celui de député. «Si on veut professionnaliser le statut de maire, il faut lui donner un salaire à part entière avec des garanties, des transitions, si on n'est pas réélu. Et la possibilité par la suite de retrouver son ancien emploi».

«Un des premiers albums que j'ai achetés»
Épisode 4
La séquence du 18 novembre

«La richesse de la diversité du Luxembourg est un plus. Cela lui donne un caractère unique en Europe», explique Dan Biancalana, interrogé sur les avantages et les inconvénients du pays. Sa ville, Dudelange, est avec Esch, un des principaux acteurs de Esch 2022, capitale européenne de la culture.

«On compte mettre en place 17 projets en lien avec ce qui constitue l'ADN de la ville, à savoir, le jazz, les migrations, le patrimoine industriel» ajoute-t-il, en rappelant que la ville est active sur la scène culturelle, depuis une trentaine d'années.

«Un titre dont on se laisse facilement emporter»
Épisode 3
La séquence du 17 novembre

«Mon travail en tant que rapporteur consiste à chapeauter d'un côté les travaux qui se font dans les différentes commissions parlementaires et de l'autre je vois avec les différents ministres les priorités politiques», indique l'élu. «Je rencontre aussi des acteurs institutionnels qui m'apportent une plus-value dans le cadre de l'élaboration du rapport du budget».

Il précise: «Le rapporteur du budget ne détermine pas l'ordre du budget, ça se fait au niveau des différents ministères». Mais bien sûr, «le budget reflète les empreintes des partis qui forment la coalition et donc le volet social qui a un poids important en 2022, c'est donc aussi l'empreinte du LSAP».

Une possible autre coalition à l'issue des élections de 2023? «L'actuelle coalition fait un très très bon travail», sourit Dan Biancalana. Une coalition, c'est «des affinités, des points en commun mais aussi un projet de société»

«Keane parce que c'est une musique feel good»
Épisode 2
La séquence du 16 novembre

«Si j'étais un animal, je serais un dauphin parce que c'est un animal libre mais qui a une nature aussi enjouée». Une couleur? «Le rouge, bien visible». Son premier travail, un «job d'étudiant, aux archives dans une banque d'affaires».

«Il était une fois l'Amérique» parce que Sergio Leone et Ennio Morricone, les grands du 7e art»
Épisode 1
La séquence du 15 novembre

Le parti socialiste est «solide et fiable et garant des dispositifs sociaux» au sein de la coalition, estime Dan Biancalana, qui n'hésite pas à rappeler les positions défendues par le LSAP, durant la crise Covid. Parmi elles, le chômage partiel, les congés pour raison familiale sans oublier «le volet santé».

Le Luxembourg est-il une anomalie alors que dans certains pays voisins comme la France, les socialistes peinent à exister sur le plan national? Non pour le député-maire, qui cite l'exemple espagnol, celui des pays nordiques mais surtout l'Allemagne, avec le prochain chancelier «qui sera vraisemblablement Olaf Scholz». «Les partis socio-démocrates ont le vent en poupe», assure-t-il.

«Fan de Police et de Sting depuis le lycée»

La «Story»

Comment retrouver l'émission de Jean-Luc Bertrand?

L'essentiel Radio: Du lundi au vendredi à trois reprises durant la journée (9h40 / 15h20 / 18h20).

lessentiel.lu: Un nouvel épisode est ajouté à l'article de la semaine du lundi au vendredi.

Archive Web: Dans notre dossier vous trouverez les anciennes storys.

L'essentiel: Le meilleur de la semaine est à retrouver dans notre journal de vendredi.