Au Luxembourg

19 mars 2018 11:58; Act: 19.03.2018 14:20 Print

Un même ruisseau pollué deux fois en huit jours

BETTEMBOURG - Un écoulement d'huile, comme celui du 12 mars, a obligé la police et les agents de la gestion de l'eau à intervenir lundi, dans le Diddelengerbaach, à Bettembourg.

storybild

Des traces d'huile et de «pétrole» ont été trouvées dans l'eau du ruisseau qui prend sa source en France et se jette dans l'Alzette. (photo: Police grand-ducale)

Sur ce sujet

La police et les agents de la gestion de l'eau sont intervenus, lundi matin, dans la zone industrielle Scheleck, à Bettembourg, pour des signes de pollution dans le ruisseau Diddelengerbaach. Des traces d'huile et de «pétrole» ont effectivement été trouvées dans l'eau de ce ruisseau qui prend sa source en France et se jette dans l'Alzette. L'origine de cette pollution a très vite été identifiée, provenant d'une entreprise voisine où, sur le parking, les camions auraient pour habitude de vidanger leur huiles usagées. Une enquête a été ouverte.

Le 12 mars, une pollution semblable avait déjà été constatée au même endroit. Un liquide ressemblant à de l'huile s'écoulait dans le ruisseau depuis un tuyau situé dans la zone industrielle. Un procès verbal avait été dressé contre l'entreprise responsable, on ignore s'il s'agit ce lundi de la même entreprise.

Il est important de rappeler qu'en 2017 déjà, ce ruisseau avait été pollué à plusieurs reprises.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nicolas le 19.03.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    ça me révolte! des peines de prison ferme pour ceux qui ont vidangé.

  • ... le 19.03.2018 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut augmenter les amendes pour les obliger à en avoir quelque chose à faire. Et aussi avoir la possibilité de peines de prisons (possiblement avec sursis dans un premier temps) pour les managers et patrons dont les employés ne respectent jamais la loi

  • Le vengeur masqué le 19.03.2018 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Une amende salée pour la société et pour les camionneurs en question. Vous verrez qu'ils ne le referont plus si ça touche leur portefeuille et leur travail aussi. Ce n'est pas possible qu'en 2018 il y ait encore des inconscients qui polluent comme ça.

Les derniers commentaires

  • zorro le 19.03.2018 21:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Çà revient au même que les morceaux de plastique que l'on retrouve dans les bouteilles d'eau au final...

  • SuperDupont le 19.03.2018 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    La mafia calabraise loue des terrains agricoles pour cacher des dechets toxiques à 1m de profondeur! Ça marche tellement bien qu'ils investissent massivement en France, etc! Tant la pollution sera un délit et pas un crime, la nature deviendra une poubelle!

    • Baron Noir le 20.03.2018 08:27 Report dénoncer ce commentaire

      La mafia calabraise? C'est vrai que les entreprises au Luxembourg sont clean!

  • Anonyme le 19.03.2018 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne bois plus l'eau du robinet à Kayl car elle a un goût de terre qui me laisse perplexe quand à sa qualité...je n'ai plus confiance en raison de la pollution multipliée par 20 ces 10 dernières années et opacité des contrôles

  • Paulo le 19.03.2018 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage mais c est le début car ''le fric fait un désastres exemple ''catenom ''ministre '''hulot pas avant (2029 ) alors les Pékin font pareil '. ??

  • Nicolas le 19.03.2018 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    ça me révolte! des peines de prison ferme pour ceux qui ont vidangé.