D'ici 2017

15 juillet 2014 10:00; Act: 15.07.2014 15:17 Print

1,2 milliard d’euros pour assurer la gestion de l’eau

LUXEMBOURG - Durant la prochaine décennie, le Grand-Duché devra financer la gestion des eaux. 1,2 milliard est budgété jusqu’en 2027.

storybild

Le coût pour la gestion des eaux d’ici 2027 est jugé exorbitant par certains élus locaux. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

En novembre de l’an dernier, le Luxembourg avait été condamné à payer deux millions d’euros d’amende à la Commission européenne pour non-conformité de certaines de ses stations d’épuration. Là-dessus, venait s’ajouter une astreinte de 2 800 euros chaque jour passé en non-conformité. Le nerf de la guerre tient dans la teneur élevée des eaux usées luxembourgeoises en phosphore et en azote.

Lundi, le dossier des stations d’épuration et de la gestion des eaux (usées, potables ainsi que les cours d’eau, etc.) est revenu sur le devant de la scène. Si les investissements après l’amende infligée par Bruxelles sont en cours, d’autres devraient voir le jour au cours de la prochaine décennie. D’ici 2027, le Grand-Duché devra investir 1,2 milliard d’euros pour répondre aux critères de la Commission européenne en la matière.

Un budget qui a fait bondir plus d’un député. «Beaucoup se demandent avec les investissements requis si une station d’épuration est encore un projet finançable par une commune dans ces conditions», explique la présidente de la commission de l’exécution budgétaire, Diane Adehm. 1,2 milliard d’euros pour la gestion des eaux d’ici 2027, c’est près de 10% du budget annuel de l’État. Et avec la part de subventionnement pour les stations d’épuration revue à la baisse, les élus locaux grincent des dents.

(Patrick Théry)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Gibbes Duhr le 15.07.2014 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Sandweiler il n'y a plus d'eau potable depuis 4 jours suite à une pollution bactériologique ( nom savant pour dire qu'un paysan à déverse du purin dans les canalisation). On est dans un pays les plus riches et les plus chers du monde et on de trouve face à une situation du tiers-monde. Et on est supposé de payer la flotte au prix du champagne?

  • bernard le 15.07.2014 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    mais c'est pas grave, on ouvrira encore une fois le porte monnaie, l'eau va devenir aussi une denrée de luxe vendue à prix d'or, on nous demandera le double le triple, on nous taxera si on dépasse un quota...je me demande pourquoi il faut encore recevoir un salaire, ils n'ont qu'à tout pomper au départ ce sera plus facile et faire une distribution alimentaire

Les derniers commentaires

  • Gibbes Duhr le 15.07.2014 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Sandweiler il n'y a plus d'eau potable depuis 4 jours suite à une pollution bactériologique ( nom savant pour dire qu'un paysan à déverse du purin dans les canalisation). On est dans un pays les plus riches et les plus chers du monde et on de trouve face à une situation du tiers-monde. Et on est supposé de payer la flotte au prix du champagne?

  • bernard le 15.07.2014 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    mais c'est pas grave, on ouvrira encore une fois le porte monnaie, l'eau va devenir aussi une denrée de luxe vendue à prix d'or, on nous demandera le double le triple, on nous taxera si on dépasse un quota...je me demande pourquoi il faut encore recevoir un salaire, ils n'ont qu'à tout pomper au départ ce sera plus facile et faire une distribution alimentaire

    • Pragma le 15.07.2014 18:32 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne dis pas cela pour vous Bernard mais pour ceux qui liront mon commentaire. Le fait que l'on doit dépenser toujours plus au nom des directives européennes est voulu afin de donner aux entreprises (surtout les grandes) de quoi nous vendre tout ce dont on n'a pas besoin ... Pendant que nous gagnons laborieusement nos quelques milliers d'euros alors eux se goinfrent des centaines de milliers quand ce ne sont pas des millions ...

    • Gilles Galichet le 08.09.2014 19:09 Report dénoncer ce commentaire

      Je partage le point de vue de Bernard. Le principe est bien rôdé. Le lobbyisme des grands acteurs auprès de la CEE paie et engraisse largement ceux qui nous exploitent (ou exploitent les réseaux). Mais il y a une porte de sortie au système déjà en place en France (Morthomiers avec une innovation économique et écologique qui permet de doubler la capacité des stations d'épuration ou augmenter leur rendement sans investissement conséquent).