Santé au Luxembourg

17 avril 2019 18:58; Act: 18.04.2019 09:13 Print

1 390 opérations réalisées à l’aide d’un robot

LUXEMBOURG – Depuis l’arrivée des robots dans deux hôpitaux du pays, 1 390 opérations ont été réalisées, pour diverses chirurgies. Au total, 15 spécialistes ont été formés.

storybild

Le robot Da Vinci Xi, installé l'an dernier, a coûté 2,2 millions d'euros. (photo: Editpress/Hervé Montaigu)

Sur ce sujet
Une faute?

Les robots débarquent peu à peu dans les hôpitaux du Luxembourg. Actuellement, deux établissements, le Centre hospitalier de Luxembourg et les hôpitaux Robert Schuman, en sont désormais dotés, a précisé mercredi le ministre de la Santé Étienne Schneider (LSAP), en réponse à une question de la députée Josée Lorsché (Déi Gréng).

Les appareils assistent les chirurgiens, lorsque ceux-ci en ont besoin. Leur utilisation n’est «en aucun cas systémique». Les premières opérations ont été effectuées en 2013. Depuis cette date, 695 interventions ont été effectuées dans le domaine de la chirurgie urologique, 395 dans la chirurgie orthopédique et 300 dans la chirurgie viscérale. Soit un total de 1 390 opérations.

Actuellement, 15 chirurgiens sont formés à l’utilisation des robots et deux sont en cours de formation, précise le ministre. Enfin, le taux de remboursement des opérations est le même, «quelle que soit la technique utilisée», reprend Étienne Schneider. La chirurgie assistée par robot n’est d’ailleurs «pas identifiable dans la nomenclature des actes et services des médecins», hormis dans un chapitre de la chirurgie digestive.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mooxy le 17.04.2019 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    "de mon temps" on appelait ça un télémanipulateur, ce modèle est certainement fort évolué, les commandes sont digitales, assistées, lissées, ultra précises mais ça n'est pas un 'robot' "Un robot est un dispositif mécatronique conçu pour accomplir automatiquement des tâches imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines." , actuellement on colle le mot robot un peu vite sur bien des choses je trouve. Cela dit c'est un superbe outil.

  • DamnBro le 18.04.2019 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    On peux voit qu'il y a deux lentilles sur ces robots, en fait il s'agit de la meme technologie que les casques VR. Cela permet aux chirurgiens d'avoir une image en 3D. En plus de ca, ces machines sont d'une précision incroyable : Un chirurgien a effectué une opération sur un raisin !

  • Jacob le 18.04.2019 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Robot ou pas robot, l'hygiène laisse toujours à désirer.

Les derniers commentaires

  • Jocelyn Beaumont le 19.04.2019 07:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le Da Vinci est un merveille pour tout ce qui est celio. En revanche le mako n'est qu'un produit de marketting utilisé par le Kirchberg pour attirer les clients.

  • Paul le 18.04.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Si on fait abstraction de l'investissement et des frais d'entretient, les robots sont une bonne chose, mais souvent je préférerais pouvoir choisir les personnels qui vont m'assister.

  • Jacob le 18.04.2019 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Robot ou pas robot, l'hygiène laisse toujours à désirer.

    • Abel Artiste le 19.04.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

      Déjà, quand on est pas capable d'exiger des patientes qui doivent passer au bloc d'être propres et de ne porter ni maquillage ni verni, ni bijoux, on se demande d'où viennent les diplomes de nos chères hygiènistes pourtant si promptes à stygmatiser le petit personnel.

  • Claude Morche le 18.04.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le fait que la chirurgie assistée par robot ne soit que marginalement prise en compte dans la nomenclature pose problème et ne fait que mettre en exergue le déphasage entre les différentes approches comptabilistes et démontre l'obsolescence de la CNS ainsi que sa déconnexion totale de l'intérêt du patient.

    • Angélique le 18.04.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      A quand la suppression des actes inutiles? A quand la fin de la rémunération des assistances fictives?

  • Schroedder le 18.04.2019 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Personnellement, je me passe volontier du robot. Je préfèrerais pouvoir compter sur quelques ATM (compétents) supplémentaires et qu'on recrute enfin quelqu'un pour gérer les stocks.