Action au Luxembourg

13 juin 2017 16:47; Act: 14.06.2017 09:50 Print

1 473 lycéens réunis pour dire «non» à la cigarette

LUXEMBOURG - Ce mardi après-midi, 97 classes de lycéens ont fêté leurs six mois sans tabac dans la capitale, dans le cadre de la «Mission Nichtrauchen».

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Que personne ne touche à une cigarette durant six mois. Tel est l'objectif collectif que se sont imposées 114 classes des différents lycées du pays en participant à la «Mission Nichtrauchen» de la Fondation cancer. Si 17 classes n'ont pas résisté, 97 ont relevé le défi avec brio et gagné le droit de participer à la fête dans les rues de la capitale. Mardi, 1 473 lycéens ont donc pris part à un rallye pédagogique agrémenté d'ateliers sportifs.

Une récompense qui n'était pas gagnée d'avance pour certains. «Une copine n'en faisait qu'à sa tête et ne voulait pas arrêter. Heureusement, on a quand même réussi la mission», se félicite Noémie, 13 ans, en 7e à l'Atert-Lycée. «Pour nous, c'était facile personne ne fume dans la classe», sourit Anna, 14 ans, en 5e à l'Athénée. Mais l'expérience n'a pas été vaine pour autant. «J'ai beaucoup appris sur les méfaits du tabac, notamment les risques de crise cardiaque et de stérilité», confie son camarade Tiago, 14 ans.

D'autres ont réussi à remettre dans le droit chemin leurs copains, comme l'explique Charlotte, également élève à l'Athénée. «La mission nous a aidés à les convaincre d'arrêter. La fête d'aujourd'hui, c'est avant tout pour eux». Une anecdote parmi tant d'autres similaires au sein de la mission. «Le sujet du tabagisme est abordé chaque jour. La pression devient positive, et les élèves sont fiers de ne pas fumer», conclut Claudia Gaebel, responsable communication de la Fondation cancer.

Les lycéens se sont exprimés au micro de «L'essentiel Radio»:

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bof bof bof le 13.06.2017 21:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et la journée sans smartphone ?

  • helmutheimat le 13.06.2017 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    Non à la cigarette mais oui au pétard !!!!!

  • realite le 13.06.2017 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle initiative

Les derniers commentaires

  • Haze le 14.06.2017 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis sans emploi malgré des diplomes. A quand une fête pour 6 mois sans travail ?

    • H. Odenzak le 14.06.2017 14:23 Report dénoncer ce commentaire

      [ironie:ON] Ben, vous pouvez faire la fête tous les jours, si cela vous chante, vous n'avez pas d'obligations envers un patron... Vous êtes conscient de la chance que vous avez!? Allez, faites sauter les bouchons de champagne!![ironie:OFF]

  • lulu le 14.06.2017 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Un seul slogan: La cigarette c'est du passé...! Il faut désenfumer les esprits...! Bravo...!

  • Julienne de Légumes le 14.06.2017 07:19 Report dénoncer ce commentaire

    Chapeau bas!

  • Luxembourg le 13.06.2017 23:54 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis sur que la moitié iront commencer à fumer de la shisha d'ici 2-3 ans. Car beaucoup de fumeur de shisha aujourd'hui fument 2 fois/an ne fument pas la cigarette. Alors que la shisha est bien plus pire que la cigarette et le cannabis. Une action pour dire non à la shisha serait aussi la bienvenue pour les lycéens pour avertir des dangers de santé.

    • Narguilé le 14.06.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      Si la chicha est bien plus pire et bien cela doit être pire gravement terrible.

    • Moriarty le 14.06.2017 11:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Luxembourg: Vous êtes certainement non-fumeur (cigarettes et/ou autres). Sinon, vous sauriez que le tabac se consomme par combustion. Pour la Shisha, on parle d'évaporation, ce qui n'est absolument pas la même chose! Comparez par vous-même... (Google est ton ami :-) )

  • Bof bof bof le 13.06.2017 21:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et la journée sans smartphone ?

    • Jean le 14.06.2017 08:16 Report dénoncer ce commentaire

      c'est sans doute pas réalisable ... Les jeunes sont plus accros à leurs écrans qu'à la clope ...

    • Hand-integrated-phone le 14.06.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      Hé hé, bien vu cela, dans les dents