Prisonniers au Luxembourg

29 février 2016 07:20; Act: 29.02.2016 10:15 Print

Une soixantaine de détenus portent le bracelet

LUXEMBOURG - La phase test du bracelet électronique, lancé en 2007 par le ministère de la Justice, a pris fin. Et le nombre de détenus équipés est en hausse.

storybild

Le bracelet électronique permet d’assigner des détenus à résidence.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Promouvoir des sanctions alternatives à la réclusion derrière les barreaux, c’est le but du ministère de la Justice, avec des solutions telles que le bracelet électronique. Le dispositif qui permet d’assigner à résidence certains détenus et lancé en 2007 avec une durée initiale de deux ans, perdure. Il était encore en phase test en 2015 et aurait dû être adopté définitivement cette année, ayant convaincu les autorités.

C’était sans compter sur un contretemps attribuable aux projets de loi portant réforme de l’exécution des peines et de l’administration pénitentiaire. «Suite à l’avis et aux nombreuses remarques du Conseil d’État, ces textes ont dû être retravaillés en profondeur», indique-t-on au ministère de la Justice.

Bientôt des équipements plus modernes

Comme le bracelet électronique fait partie du projet de loi portant réforme de l’exécution des peines, il faudra attendre le vote des députés pour le pérenniser. Le ministère de la Justice ne souhaite pas s’exprimer sur les futures organisations et ressources allouées pour le bracelet tant que les nouveaux textes ne sont pas finalisés, mais il assure qu’ils le seront bientôt.

En attendant, le projet du bracelet électronique a été reconduit. Et, «en raison du succès, le nouveau ministre de la Justice, Félix Braz, a augmenté le nombre de bracelets électroniques, qui est passé de 20 à 60». Dans le même ordre d’idées, une procédure de marché public a été effectuée en 2015 afin de remplacer le matériel de leasing utilisé pendant la phase test par des équipements plus modernes qui seront achetés.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nina le 29.02.2016 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas une bonne chose, car comme disent les précédents commentaires ci dessous, ça n'empêche pas de dealer, voler, tuer etc!!!! Un prisonnier doit rester en prison, point barre!

  • Thierry le 29.02.2016 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Moi ce serait le boulet aux pieds et nettoyer le bord des routes et avec explosif si il s'éloigne trop du groupe !

  • marcelo le 29.02.2016 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    plus d'argent pour faire des prisons, on met des bracelets, en octobre un braqueur multirécidiviste avec un bracelet à la cheville abattait un policier de la bac en région parisienne pendant une permission de sortie.

Les derniers commentaires

  • Nina le 29.02.2016 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Coeur dévastateur, quand les prisonniers sortent de prison avce un bracelet ou sans, ils ont droit au rmg et sont suivis par le fns (fonds national de solidarité) ceux la leur proposent des genres de stages en entreprise payer par l'état avec le smic!

  • Coeur dévastateur le 29.02.2016 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    Personne n'entrant en prison en sort avec de meilleurs valeurs et amis. Le bracelet serait une bonne chose, mais qui payera le loyer, chauffage, électricité, taxes pour le porteur interdit de travail ? Et puis faîtes un petit sondage , quelle sanction est plus sévère pour la majorité des jeunes petit délinquants? Rester chez soi avec PC, PS4, télé toute la journée sans même avoir à promener le chien ou passer 2h dans les embouteillages après 8h de travail, entrecoupé d'1h obligatoire de "consommation", soit 11h de réclusion pour le patron avant de retrouver sa petite prison paisible.

  • Nina le 29.02.2016 15:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Poco Loco: si on veut avoir droit à la liberté d'expression, bah on ne fait pas des choses illégales et on reste Clean!!!!

  • om1 le 29.02.2016 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C pas bien la preuve a la gare un a encore vendu

  • Sceptique le 29.02.2016 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est bizarre la 1ère photo de l'article: la main est celle d'une personne noire et la cheville celle d'une personne blanche ??? Le bracelet est-il réservé aux bicolores ? Ha ha ha !!!