Ambition luxembourgeoise

07 décembre 2017 11:59; Act: 07.12.2017 14:00 Print

Moqué hier, Schneider est aujourd'hui respecté

LUXEMBOURG - Raillé quand il parlait d'exploitation des ressources spatiales, le Luxembourgeois fait aujourd'hui partie des Européens qui font bouger l'UE selon «Politico».

storybild

Étienne Schneider pointe au 12e rang. (photo: Politico)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le monde entier s'est amusé quand il a engagé le Luxembourg dans l’exploitation des ressources de l’espace: le vice-Premier ministre et ministre de l'Économie, Étienne Schneider, est aujourd’hui pris au sérieux et vu comme une des 28 personnalités à suivre en 2018, selon l’édition européenne du magazine américain Politico.

Le Luxembourgeois, 12e, figure aux côtés de dirigeants tels que l’Allemand Christian Lindner (président du parti libéral allemand), le conservateur britannique Michael Gove, la ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, les Premiers ministres néerlandais et portugais Mark Nutte et Antonio Costa ou encore l’ex-Premier ministre belge, aujourd’hui député européen, Guy Verhofstadt.

«Le mineur de l'espace»

Étienne Schneider est surnommé «le mineur de l’espace» par le magazine qui rappelle que le ministre luxembourgeois s’est engagé dans le projet d'exploitation des ressources de l'espace dès 2012, à la suite d’une rencontre avec des chercheurs de la Nasa. «Je me demandais ce qu’ils avaient fumé avant de me rencontrer», se souvient le ministre. Mais cette rencontre a marqué un tournant. «J’ai dit à mes collègues européens qu’on ne pouvait pas laisser cela aux États-Unis ou à l’Asie, que l’Europe devait jouer un rôle».

Le Luxembourg est en passe de remporter son pari: un cadre légal a été créée pour permettre l’exploitation des ressources de l’espace et de nombreuses entreprises sollicitent le Grand-Duché. «Nous sommes le plus petit pays mais nous sommes aux commandes», a indiqué le Luxembourgeois.



(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Star wars le 07.12.2017 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Le outer space treaty, signé par 107 nations, interdit la revendication de ressources célestes (province of all mankind). En l'occurrence, tout cadre légal visant à se substituer à ce traité n'aurait aucune valeur en dehors des frontières du Luxembourg et des quelques pays qui voudront le suivre. Tous les autres seraient alors libres de miner (ou piller, question de point de vue) sur le même corps céleste.

  • la taupe le 07.12.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    La caricature est ratée on dirait un mec qui vient de boire trop d'alcool.... bah si c'est comme cela respecté.... Après les américains quand on voit parfois à qui ils décernent des prix, et surtout la nature des prix,.... je dis ça je dis rien, mais par contre, cette idée d'espace pour moi désolé mais elle passe pas, et je trouve qu'on a assez à faire sur la terre avant !

  • Fritz le 07.12.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    «Nous sommes le plus petit pays mais nous sommes aux commandes» ...mais oui, bien sûr...-))

Les derniers commentaires

  • trotinette le 07.12.2017 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    allons mettons un peu les pieds terre... :-)

  • la taupe le 07.12.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    La caricature est ratée on dirait un mec qui vient de boire trop d'alcool.... bah si c'est comme cela respecté.... Après les américains quand on voit parfois à qui ils décernent des prix, et surtout la nature des prix,.... je dis ça je dis rien, mais par contre, cette idée d'espace pour moi désolé mais elle passe pas, et je trouve qu'on a assez à faire sur la terre avant !

  • Star wars le 07.12.2017 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Le outer space treaty, signé par 107 nations, interdit la revendication de ressources célestes (province of all mankind). En l'occurrence, tout cadre légal visant à se substituer à ce traité n'aurait aucune valeur en dehors des frontières du Luxembourg et des quelques pays qui voudront le suivre. Tous les autres seraient alors libres de miner (ou piller, question de point de vue) sur le même corps céleste.

  • Yves le 07.12.2017 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    "de nombreuses entreprises sollicitent le Grand-Duché", ah oui, et combien ?

  • Fritz le 07.12.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    «Nous sommes le plus petit pays mais nous sommes aux commandes» ...mais oui, bien sûr...-))

    • Gromper le 07.12.2017 16:58 Report dénoncer ce commentaire

      il y en a qui s'y croient vraiment. Tout le monde il est beau, tout le monde il est intelligent (c'est cela même)