Au Luxembourg

31 mai 2017 09:00; Act: 31.05.2017 11:05 Print

11 710 créations nettes d'emploi en 2016

LUXEMBOURG - Le nombre de recrutements s’est élevé à 140 950 tous secteurs confondus, l’année passée au Grand-Duché. Pour 11 710 créations nettes d'emplois.

storybild

En une année, 140 950 recrutements ont été réalisés, dont 40,9% de frontaliers et 39,5% de résidents étrangers. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le nombre de salariés au Grand-Duché était de 402 340 au 1er janvier 2017. Le solde de créations nettes d’emplois s’est donc élevé à 11 710 (+3 %) en 2016, selon le dernier tableau de bord du marché du travail livré mardi par la Cellule emploi-travail de l’Inspection générale de la sécurité sociale (IGSS). En une année, 140 950 recrutements ont été réalisés, dont 40,9% de frontaliers et 39,5% de résidents étrangers. 19% des nouveaux salariés étaient ainsi des intérimaires.

On comptait, en 2016, 129 240 fins de contrat, dont près de 4 600 départs à la retraite et 21% d’intérimaires. L’an passé, la période la plus prolifique en termes de recrutement de salariés non intérimaires a été août-septembre, avec 14 520 contrats signés.

Les secteurs «commerce, réparation d’automobiles et de motocycles», «activités de services administratifs et de soutien», «activités spécialisées, scientifiques et techniques», «construction» et «hébergement et restauration» sont, dans l’ordre, ceux ayant connu le plus de recrutements.

Ils comptent aussi le plus grand nombre de fins de contrat, mais le solde est à chaque fois positif.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marre de café le 31.05.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    130 000 changements de poste sur 400 000 salariés, cela signifie un taux de rotation de 33 % dans le monde du travail. Cela signifierait qu'en moyenne 1 personne sur trois change de travail tous les 3 ans; ce qui n'est vrai que dans de très rares secteurs. En fait, cela traduit une faiblesse de notre économie:les emplois en interim, en stage, en cdd - bref, les emplois précaires. Faut il s'en féliciter?

  • jack le 31.05.2017 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela reste vraiment a voir........

  • JeanMertert le 31.05.2017 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    John Zink va licencier 50 personnes. Les syndicats ont signer, malgré les bénéfices de cette société ... L'ADEM devrait intervenir, les syndicats sont inefficaces

Les derniers commentaires

  • Helmutheimat le 31.05.2017 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Les secteurs ayant connu le plus de recrutements sont comme toujours et par "hasard" occupés par nos amis résidents étrangers et nos amis frontaliers, secteurs dans lesquels on ne retrouve aucun luxembourgeois.Il y a chez le luxembourgeois un point d'honneur à ne pas travailler dans n'importe quel secteur. Laissons les emplois dont nous ne voulons pas aux frontaliers et résidents étrangers.Heureusement que vous êtes là. C'est la triste vérité.

  • JeanMertert le 31.05.2017 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    John Zink va licencier 50 personnes. Les syndicats ont signer, malgré les bénéfices de cette société ... L'ADEM devrait intervenir, les syndicats sont inefficaces

  • Marre de café le 31.05.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    130 000 changements de poste sur 400 000 salariés, cela signifie un taux de rotation de 33 % dans le monde du travail. Cela signifierait qu'en moyenne 1 personne sur trois change de travail tous les 3 ans; ce qui n'est vrai que dans de très rares secteurs. En fait, cela traduit une faiblesse de notre économie:les emplois en interim, en stage, en cdd - bref, les emplois précaires. Faut il s'en féliciter?

  • What le 31.05.2017 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai peut-être mal lu mais 40.9 frontaliers + 39.5 résidents = 80.4 donc que sont les 19.6% manquants s'ils ne sont ni résidents ni frontaliers ? Désolé pour ma question stupide s'il y a une réponse évidente.

    • joe le 31.05.2017 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      "résidents étrangers" les 19,6% restant sont donc résidents luxembourgeois

  • Macron le 31.05.2017 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Sans les médias, je suis rien !