Art au Luxembourg

16 avril 2018 11:27; Act: 16.04.2018 14:40 Print

«Nous n'avons pas voulu le retrait de la Chapelle»

LUXEMBOURG - The Leir Charitable Foundations, qui soutient financièrement le Mudam depuis 2006, a réagi au futur démontage de l'œuvre de l'artiste belge, Wim Delvoye.

storybild

La Chapelle ne sera plus visible à partir du 28 mai. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet

La Chapelle de Wim Delvoye, qui sera bientôt démontée et retirée du Mudam, continue d'alimenter la polémique. Cette œuvre emblématique du musée d'Art contemporain du Kirchberg, où elle était exposée depuis l'ouverture de l'établissement en 2006, sera prochainement réparée puis stockée, avant d'être pourquoi pas à nouveau exposée dans un musée.

«Nous n'avons à aucun moment demandé que l'œuvre de Wim Delvoye soit retirée de son emplacement actuel», a réagi dans un communiqué The Leir Charitable Foundations, la fondation indépendante qui apporte son soutien financier au Mudam, depuis son ouverture, et qui vient de prolonger son bail avec le musée d'Art contemporain.

Dans son communiqué, The Leir Charitable Foundations précise néanmoins que le Mudam «reste entièrement libre de la manière dont il met en œuvre ses projets et programmes». Le soutien financier de l'organisme a notamment pour but d'aider le Mudam à développer un programme culturel à destination des écoles, des enfants et des adultes et à favoriser l'accès à l'art pour tous.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Charles le 16.04.2018 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    À la suite du démontage de l'oeuvre de Wim Delvoye, la mairie de Metz a créé un groupe de réflexion pour envisager le démontage de la cathédrale de Metz. Les avis sont partagés, plusieurs projets ont été proposés, dont un qui a retenu l'attention du maire : une central de retraitement des déchets en aluminium et verre qui se fonderait parfaitement dans le paysage urbain.

  • Matt le 16.04.2018 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    En 12 ans, tout le monde a eu le temps d'apprécier cette oeuvre, qui est loin d'être une prouesse à mon goût.

Les derniers commentaires

  • Charles le 16.04.2018 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    À la suite du démontage de l'oeuvre de Wim Delvoye, la mairie de Metz a créé un groupe de réflexion pour envisager le démontage de la cathédrale de Metz. Les avis sont partagés, plusieurs projets ont été proposés, dont un qui a retenu l'attention du maire : une central de retraitement des déchets en aluminium et verre qui se fonderait parfaitement dans le paysage urbain.

    • Matt le 16.04.2018 13:11 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, c'est sûr que cet amat de fer de M. Delvoye a la même valeur qu'une cathédrale.

    • Charles le 16.04.2018 21:20 Report dénoncer ce commentaire

      C était du second degré. Pas évident ici.

  • Matt le 16.04.2018 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    En 12 ans, tout le monde a eu le temps d'apprécier cette oeuvre, qui est loin d'être une prouesse à mon goût.