Enquête au Luxembourg

13 mars 2019 17:52; Act: 13.03.2019 18:19 Print

Le forcené de Cessange est un policier

LUXEMBOURG - L'homme qui menaçait de faire exploser sa résidence mardi faisait partie des forces de l'ordre, a confirmé le parquet mercredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'homme qui s'était retranché chez lui mardi est un policier, a indiqué à L'essentiel le parquet, confirmant une information du Luxemburger Wort. Mardi en milieu d'après-midi, les forces de l'ordre ont été mobilisées pendant plus de quatre heures pour négocier avec le forcené, qui menaçait de faire exploser sa résidence, au niveau de la rue de Cessange et du chemin de Roedgen, dans la capitale.

Tout est parti d'une dispute conjugale, suivie d'une intervention de la police. Le parquet précise par ailleurs que des armes ont été retrouvées sur place, sans en dire davantage sur la nature de l'arsenal. Rien n'indique cependant qu'il était effectivement en possession d'explosifs.

Les agents sont finalement entrés chez lui vers 19h45. L'homme était alors inconscient. «Il s'est évanoui avant que la police n'entre dans l'appartement. C'est une personne qui a des problèmes de santé», détaille le parquet. Toujours hospitalisé mercredi, ses jours ne sont toutefois pas en danger. Une enquête a été ouverte pour expliquer ce qui a conduit cet homme d'une quarantaine d'années à avoir cette réaction.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascal. B le 13.03.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personnes n’est a l’abri d’une faiblesse psychologique. surmenage , stress ou soucis familiaux et on à vite fait de basculer. c’est la société qui veut ça !!!! j’espère qu’il se remette de tout cela.

  • VTFF le 13.03.2019 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En quelques secondes il a du imaginer le divorce, déménagement, pension alimentaire, Porsche vendue, et donc il s'est évanoui, cela reste un humain et il peut faiblir comme tout le monde, après c'est dommage d'en arriver là.

  • Boris Tankov le 14.03.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Au fond c'était un danger publique en devenir! Imaginez si il pète un câble et tir sans raison lors d'une intervention! A écarter au plus vite!

Les derniers commentaires

  • rose le 14.03.2019 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mise à pied définitivement !

  • Luxcop le 14.03.2019 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je le plaint, ça va être très difficile de revenir dans les rangs.

  • Danger public le 14.03.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Mise à pied définitive !

  • Tatou le 14.03.2019 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Péter un blomb c'est une chose. Menacer de faire sauter son immeuble avec une grenade tout en détenant des armes à la maison en est une autre.

  • Boris Tankov le 14.03.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Au fond c'était un danger publique en devenir! Imaginez si il pète un câble et tir sans raison lors d'une intervention! A écarter au plus vite!