La fin d'une époque

13 octobre 2017 09:00; Act: 13.10.2017 10:36 Print

Le CD Buttek am Palais va baisser le rideau

LUXEMBOURG - Au mois de mai, le bail du CD Buttek am Palais prendra fin. Pierre Delhalt, son emblématique patron, songe à la retraite.

storybild

Après 38 ans dans la musique, Pierre Delhalt a toujours le diable au corps. «La passion est là», dit-il. (photo: Editpress)

  • par e-mail

«En mai, le bail du magasin touchera à sa fin. Et je ne suis pas prêt à repartir sur trois ans. Peut-être pour un an, je ne sais pas encore, on verra». Au milieu de ses vinyles, de ses CD, ses films ou encore ses souvenirs de la capitale, Pierre Delhalt appartient au patrimoine culturel de la ville de Luxembourg. Cela fait 38 ans que le patron du CD Buttek vend de la musique et onze ans qu’il est installé juste en face du Palais. «La passion est toujours là, mais j’ai 67 ans. Je crois qu’avec l’âge on devient moins patient avec certains clients», explique-t-il tout sourire.

Justement, des clients il en a eu une flopée. Et certains comme Franck, guitariste à ses heures, ne tarissent pas d’éloges. «C’est le vendeur de disques le plus gentil et le plus accueillant que tu puisses trouver! Plus jeune, c’est grâce à lui que je pouvais découvrir les nouveaux morceaux de mes groupes préférés, c’était bien avant YouTube et Spotify», explique-t-il.

En 38 ans de carrière, Pierre Delhalt a connu tous les supports, «le vinyle, la cassette, le laser disc, le compact disc, le mini-disc, etc. Mais je n’ai jamais abandonné le vinyle. C’est parce que le vinyle continue d’exister que moi aussi j’existe toujours». Une fois à la retraite, il a promis d’apparaître lors de l’une ou l’autre foire aux vinyles pour perpétuer son art.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Opinion le 13.10.2017 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    content pour ce Monsieur d'avoir atteint la retraite alors que beaucoup de discaires ont disparu depuis longtemps.

  • jym41 le 13.10.2017 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Triste. Pas d'autre mot.

  • lynn le 13.10.2017 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va aller où pour dénicher un vinyl digne de ce nom? Des petits trésors qui faisaient le bonheur de mes enfants et petits enfants. Bon vent Monsieur Pierre. Vous l'avez bien mérité.

Les derniers commentaires

  • Jean-Marie le 14.10.2017 23:08 Report dénoncer ce commentaire

    Mon magasin de disques préféré depuis tellement d'années. Je passerai quelques dernières fois avant le départ en retraite, mérité, de Monsieur Pierre.

  • Marre des critiques idiotes le 13.10.2017 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens le même coup qu'Alinéa, info ou intox?

  • Antineoliberalisme le 13.10.2017 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vraiment triste de voir disparaître un petit commerce après l'autre.Vive l'internet et les multinationales...

  • une page se tourne le 13.10.2017 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Merci m'sieur

  • lynn le 13.10.2017 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va aller où pour dénicher un vinyl digne de ce nom? Des petits trésors qui faisaient le bonheur de mes enfants et petits enfants. Bon vent Monsieur Pierre. Vous l'avez bien mérité.