Au Luxembourg

06 février 2019 07:00; Act: 06.02.2019 08:59 Print

Une arnaque à plus grande échelle à la CNS?

LUXEMBOURG - Une enquête serait en cours à la CNS, où l'on craint que la fraude à 2 millions d'euros ne soit que la partie émergée de l'iceberg.

storybild

C'est une dénonciation qui a permis de dévoiler les actes frauduleux.

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire du détournement de fonds à la Caisse nationale de santé (CNS), - deux millions d'euros, selon les informations de L'essentiel -, est sur toutes les lèvres. Si le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, arguant le secret de l'enquête, s'est contenté de préciser qu'aucun assuré n'avait été lésé, les députés présents à la réunion de la Sécurité sociale ont exprimé leurs inquiétudes sur le fonctionnement de la CNS, le manque de contrôles...

«C'est une affaire très pénible. Si l'on ramène à l'année, cela concerne 200 000 euros sur 458 millions de dépenses concernant les prestations de soins à l'étranger. La fraude est difficilement détectable», déplore René Pizzaferri (OGBL). «J'ai demandé une vérification de tous les systèmes de paiement», ajoute de son côté, Carlos Pereira (OGBL), lui aussi membre du CA de la CNS.

«Une enquête en interne est menée et tous les comptes sont passés au peigne fin»

Selon nos sources, l'affaire aurait été dévoilée le mardi 29 janvier, après dénonciation. «Une des personnes incriminées a été interrogée et acculée devant les preuves, elle a dit qu'elle n'était pas la seule à avoir commis ces fraudes». Difficile en tout cas d'en savoir davantage sur la situation des deux femmes suspectées d'avoir falsifié des factures de traitements à l'étranger, car le parquet demeure muet.

Si dans l'immédiat la fraude porte sur 2 millions d'euros, certains se demandent s'il ne s'agit pas là que de la partie émergée de l'iceberg. «Il y a des craintes que d'autres personnes se soient livrées à des agissements similaires et que la fraude aille au-delà des 2 millions d'euros. Une enquête en interne est menée et tous les comptes sont passés au peigne fin», confie une source anonyme, proche du dossier.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Siegfried le 06.02.2019 07:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère qu’il y aura des peines de prison ferme. Voler de l’argent public c’est criminel

  • ladeux le 06.02.2019 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme quoi, la vérité met plus de temps par l'escalier mais elle arrive toujours en haut !

  • mistral le 06.02.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut faire le ménage a la caisse et renforcer la sécurité !

Les derniers commentaires

  • Ana le 07.02.2019 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est vraiment triste .il dit qui les caisse sont vides mantenant on voit pourquoi et apres il font les pauvres gens qui ont des maladies graves il faut qu’ils continuent a travailler ou ils sont virés ou ils remboursent pas beaucoup dans les factures, on commente mais on peut rien faire contre, c’ est vraiment triste .............

  • red taz le 06.02.2019 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça fait tous de même16666 par mois.!?

  • philippe le 06.02.2019 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combien de personnes font ce qu’il veut dans les Ministères.(Logement,Santé,poste et beaucoup d’autres)

  • attilio le 06.02.2019 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    .......et c’est aussi l’une des causes du fait que de nombreux produits pharmaceutiques ne sont pas disponibles ou remboursés par le CNS ?? ... et beaucoup de citoyens doivent acheter leurs médicaments en Allemagne au plein tarif sans aucun remboursement !!! ???

  • aef le 06.02.2019 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont sûrement pas les seuls. Dans toutes les administrations et banques, il doit y avoir des affaires de détournement.