Diesel Gate

06 février 2017 15:59; Act: 06.02.2017 18:35 Print

Le Luxembourg va porter plainte contre X

LUXEMBOURG - Tenu de s'expliquer par Bruxelles, le Grand-Duché a décidé de porter plainte contre X après avoir homologué des moteurs truqués par le groupe Volkswagen.

storybild

Les marques du groupe Volkswagen ont été touchées par le scandale du Diesel Gate en septembre 2015.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Début décembre 2016, la Commission européenne a reproché au Luxembourg (et à d’autres pays tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore l’Espagne) de ne pas avoir appliqué des sanctions au constructeur allemand Volkswagen pour avoir truqué ses moteurs.

Au Grand-Duché, 31 521 voitures du groupe Volkswagen ont été touchées par le Diesel Gate et le fameux moteur incriminé EA189. Hier, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a tenu à expliquer pourquoi le Luxembourg avait accordé des certificats d’homologation à des véhicules fraudeurs du groupe Volkswagen. «Nous n’aurions pas émis ces certificats si les tests n’avaient pas été truqués», a-t-il assuré. «Nous estimons donc avoir été victimes d’agissements criminels et délictuels». Au Luxembourg, c’est la Société nationale de certification et d’homologation qui s’était chargée d’homologuer les voitures équipées du moteur incriminé.

«Nous allons porter plainte contre X», a ajouté le ministre, «car nous ne savons pas, pour le moment, qui a fait quoi». Pour éviter de nouveaux problèmes, le gouvernement a décidé de muscler son arsenal législatif avec des peines pouvant aller jusqu’à trois ans de prison et 500 000 euros d’amende.

(sen/L'essentiel)