Au Luxembourg

27 décembre 2017 15:11; Act: 27.12.2017 16:59 Print

La protection sociale a couvert 813 124 personnes

LUXEMBOURG - L'an dernier, les dépenses de la Sécurité sociale se sont élevées à 11,7 milliards d'euros, surtout pour les pensions et la santé, selon un rapport publié mercredi.

storybild

Les pensions ont représenté la plus grosse part des dépenses de protection sociale en 2016.

op Däitsch
Sur ce sujet

La Sécurité sociale luxembourgeoise a terminé l'année 2016 dans le vert, selon un rapport annuel de l'Inspection générale de la sécurité sociale (IGSS) publié ce mercredi. Avec des recettes courantes de près de 13,2 milliards d'euros (+4,7% par rapport à 2015) et des dépenses de presque 11,7 milliards d'euros (+1%), la protection sociale grand-ducale a terminé l'exercice sur un bénéfice de 1,5 milliard d'euros, soit 2,8% du PIB.

Dans le détail, l'État a contribué au financement de la protection sociale à hauteur de 49,8%. Les assurés ont cotisé pour en financer 23,3%. Les employeurs ne faisant pas partie du secteur public ont payé à hauteur de 19,8%. Les 7,2% restant viennent d'autres sources, notamment des revenus liés aux propriétés des différents régimes.

Côté dépenses, ce sont les pensions qui ont représenté la plus grosse part du gâteau, soit 39,5% des sommes distribuées. Ainsi, les 170 618 pensionnés (+3,6%) rémunérés en moyenne chaque mois en 2016 ont eu droit à 1 793,52 euros de pension en moyenne. Un montant tiré par le bas par les «pensions migratoires», c'est-à-dire dont le bénéficiaire mélange une partie de carrière au Luxembourg et une partie à l'étranger. Ces «pensions migratoires» s'élèvent en moyenne à 1 091 euros environ. Les pensions pour une carrière complète au Luxembourg s'élèvent elles à 2 649 euros. En tout, les caisses de pensions ont dépensé en 2016 4,15 milliards d'euros et ont fini sur un solde positif de 1,27 milliard.

Les frontaliers protégés aussi

Le rapport de l'IGSS met toutefois en garde: le nombre de cotisants, 407 891 en 2016 (+3%), augmente désormais moins vite que le nombre d'assurés. Ce qui fait désormais 2,4 travailleurs cotisant par pensionné, un chiffre qui tend à diminuer.

Parmi les autres postes de dépense de la protection sociale, les prestations de santé ont représenté 24,6%, les prestations familiales 15,4% et l'invalidité 10,7%.

En diminution progressive depuis quelques temps, le chômage a lui représenté 5,8% des prestations distribuées l'an dernier. Les aides pour lutter contre l'exclusion sociale (RMG, allocation de vie chère etc.) ont elles pesé 3,9% des dépenses.

Enfin, l'IGSS indique que la population protégée en 2016 s'élevait à 813 124 personnes, dont 66% de résidents et 34% de non-résidents, essentiellement les frontaliers. Ces derniers «contribuent au système national de protection sociale tout comme ils en bénéficient», souligne l'IGSS.

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chacun son tour le 27.12.2017 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant des années j'ai contribué au système de santé, et, dieu merci, je n'en ai pas eu besoin. Mais voilà, à présent je dois suivre des soins régulièrement, et je bénéficie du soutien de la CNS... j'espère que ça ne durera pas trop longtemps. J'étais déjà convaincu de la nécessité de cotiser, et aujourd'hui je suis convaincu que ça permet aussi me maintenir un lien entre tous les citoyens. Ça fait partie de la vie en société.

  • Grand Maître le 28.12.2017 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dans certains articles, il était dit que des projets de logements sociaux etc...enfin des placements divers étaient prévus avec ce surplus. Pourtant cela tent à diminuer. Pourquoi vouloir jouer à la roulette avec cette enveloppe. Pourquoi tuer quelque chose de positif juste parce que juste quelques fonctionnaires ou politiques ont une idée. .... (stupide)

  • Assez des jaloux et des assistés le 27.12.2017 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    @Hofxat: pourquoi vouloir savoir combien touche les plus riches? Combien parez-vous d'impôts par an, vous? Personnellement je paie 29.000 euros de sécurité sociale par an (le maximum) et plusieurs centaines de milliers d'euros d'impôts. Combien toucherai-je a ma retraite? Rien par rapport a ma contribution! Combien depense-je par an en assistance sociale? Personnellement, je suis contre ce système qui déresponsabilise les citoyens et je préférerais aider les gens de mon choix et avoir un peu de reconnaissance plutôt que de la jalousie...

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 28.12.2017 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dans certains articles, il était dit que des projets de logements sociaux etc...enfin des placements divers étaient prévus avec ce surplus. Pourtant cela tent à diminuer. Pourquoi vouloir jouer à la roulette avec cette enveloppe. Pourquoi tuer quelque chose de positif juste parce que juste quelques fonctionnaires ou politiques ont une idée. .... (stupide)

  • avis le 28.12.2017 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’où vient ce chiffre étant donné qu’on arrive même pas à 800.000 habitants dans notre pays ?

    • Jerome le 28.12.2017 11:42 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut lire l'article: "la population protégée en 2016 s'élevait à 813 124 personnes, dont 66% de résidents et 34% de non-résidents, essentiellement les frontaliers".

    • @avis :?? le 28.12.2017 12:15 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous habitez la France, mais travaillez à Luxembourg, qui d'après-vous vous assure ? En plus, cela est bien décrit dans l'article.

  • Eveliyne Bruant le 28.12.2017 07:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est beaucoup trop! Pourquoi paie-t-on 4 chirugiens pour des interventions qui n'en nécéssitent qu'1 ??? Pourquoi utilise-t-on la radioscopie sur des actes où elle est totalement inutile? Même en France il n'y a pas de telles abérations!

    • Sylvie le 28.12.2017 08:49 Report dénoncer ce commentaire

      Si ceci vous déplaît, faites vous soigner à l'étranger, dans votre pays préféré , la France! Vous allez vite constater la différence.

    • @Eveliyne: ?!? le 28.12.2017 11:46 Report dénoncer ce commentaire

      Une question Evelyne: Etes vous médecin ayant fait des expertises sur divers actes pour pouvoir affirmer comme cela que des actes médicaux n'étaient pas nécessaires ?!? Etes vous experte pour juger qu'un 1 seul chirurgien était nécessaire sur une intervention donnée ?! D'où tirez-vous vos conclusions scientifiques ? Je trouve ce genre d'affirmations unpeu faciles.

    • @Sylvie le 28.12.2017 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      La France n'est pas mon pays préféré et je ne suis pas française non plus, mais mon dentiste ici au GdL est français, je n'ai aucun problème quand il s'agit d'accoucher au Luxembourg et jamais il ne me viendrait à l'idée de me faire opérer ailleurs qu'à Nancy.

    • Grand Maître le 28.12.2017 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      En France les soins ne sont pas moins bien que le Luxembourg. .En tout cas moi c'est la France par sécurité.

  • Nick Domer le 28.12.2017 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    Il devient trés urgent de repousser l'âge de la retraite.

    • Jack le 28.12.2017 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      La retraite a survécu à sa mission première à savoir garantir des moyens de subsistance à ceux qui ne sont physiquement plus en mesure de subvenir à leurs besoions par leur travail.

  • chacun son tour le 27.12.2017 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant des années j'ai contribué au système de santé, et, dieu merci, je n'en ai pas eu besoin. Mais voilà, à présent je dois suivre des soins régulièrement, et je bénéficie du soutien de la CNS... j'espère que ça ne durera pas trop longtemps. J'étais déjà convaincu de la nécessité de cotiser, et aujourd'hui je suis convaincu que ça permet aussi me maintenir un lien entre tous les citoyens. Ça fait partie de la vie en société.