Nouvel An

18 décembre 2017 08:02; Act: 19.12.2017 15:29 Print

Des communes interdisent les feux d'artifice privés

LUXEMBOURG - Le passage à la nouvelle année ne pourra pas être célébré partout avec des pétards et des fusées. Des communes tiennent à la tranquillité des habitants.

storybild

Les habitants d'Esch-sur-Alzette devront renoncer aux feux d'artifice privés. (photo: DPA)

op Däitsch

Qui n'a pas acheté des pétards et autres feux d'artifice pour les utiliser le soir du 31 décembre? Encore faut-il le pouvoir. Dans de nombreuses communes du pays, c'est le règlement général de police qui prévaut. Et dans la plupart des cas, il est interdit de tirer des feux d'artifice sur la voie publique... sans autorisation du bourgmestre. C'est là que réside toute la subtilité. Jusqu'à présent, certaines communes faisaient preuve d'une certaine tolérance en la matière même si aucune autorisation officielle n'était donnée.

Cette année, à Esch, deuxième ville du pays, les choses sont claires. Sur son site Internet, la ville rappelle le règlement général de police. «Les feux d'artifice sont interdits sur l'ensemble du territoire de la ville», lit-on.

Un créneau horaire de 20 minutes

Mais à la différence de l'année dernière, des contrôles de police pourraient être effectués. L'objectif est d'assurer la tranquillité des habitants et de leurs animaux de compagnie, parfois affolés. Pas d'autorisation non plus à Pétange, Berdorf, Erpeldange, Dudelange, ainsi que dans la ville de Luxembourg, où l'on appliquera strictement le règlement général de police.

À Differdange, en revanche, la municipalité devrait reconduire le même principe que l'année passée et accorder un créneau horaire de 20 minutes, entre 23h55 et 0h15. «Je préfère responsabiliser les citoyens», confie ainsi le bourgmestre, Roberto Traversini, qui fera cette proposition mercredi au conseil communal.

(sw et gp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Police le 18.12.2017 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la police qui va s'amuser pendant le réveillon...-)

  • zan le 18.12.2017 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne critique n'y un ou l'autre.... Mais voilà. Moi personnellement j'ai vu une fusée ( knuppert) partir et attérir par la fenêtre et exploser dans le salon d'autres personnes. Qui est responsable? La voiture de ma fille abîmée (peinture brulée) par un pétard.Qui est responsable.. Maintenant à tous les gens qui sont pour les feux d'artifices. Si une chose pareille vous arrivait à vous (dégâts ou autre blessés), vous penserez de la même façon, ou vous seriez aussi contre tout cela? Mais à moi aussi ça me dérange de devoir nettoyer la saletés que les autres font.

  • Commentaire le 18.12.2017 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui va vérifier cela ??? La police??

Les derniers commentaires

  • pete le 20.12.2017 11:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense k aurait du feux part tout comme me

  • Blannenjang le 19.12.2017 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Correcte

  • elena le 19.12.2017 02:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maintenant faux aller en ville pour fêter nouvel an on peux même plus le faire devant notre propre porte génial

  • écolo le 19.12.2017 00:55 Report dénoncer ce commentaire

    Si au moins les pétards étaient interdit de 22 h 00 à 8 h00, nous pourrions dormir sereinement.

  • Gino le 18.12.2017 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous en Italie, nous ne fêterons pas le Nouvel An cette année. Après le 31.1.2.17, ce sera pour nous de nouveau le premier janvier ... 2017. Nous avons décidé de sauter l'année 2018 car nous avons raté le Mondial! Bonne fêtes à vous tous et rendez-vous dans un an!