Au Luxembourg

13 avril 2018 10:01; Act: 13.04.2018 10:23 Print

Un stage pour initier les enfants au vélo

LUXEMBOURG – La Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI) propose cette semaine une vélo-école, une série d’activités ludiques pour aider les plus jeunes à maîtriser les deux-roues.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«L’idée n’est pas de dispenser un apprentissage du vélo, mais d’accompagner les enfants pour qu’ils soient plus à l’aise». Monique Goldschmit, présidente de la Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI), tient à mettre les choses au clair au moment d’expliquer le principe des stages qu’elle dispense depuis une dizaine d’années. En cette semaine de vacances scolaires, une dizaine d’enfants, de 8 à 12 ans, se retrouvent chaque jour dans la cour du Lycée des arts et métiers.

Les enfants, très motivés, déambulent dans la cour, pour réaliser différents exercices. Autour d’une corde afin d’apprendre à garder l’équilibre ou encore avec une trottinette, avant de monter enfin sur les vélos. «On leur propose un cadre ludique, reprend Monique Goldschmit. Les enfants ne doivent pas dépasser leurs limites. S’ils ne savent pas ou ne veulent pas faire un exercice, on ne les force pas». Les deux monitrices ne donnent pas directement de conseils sur la façon de procéder: «Les enfants sont tous différents dans leur avancement, il faut respecter cela».

«C’est cool!»

Le but de l’opération, renouvelée régulièrement, est de rendre les enfants plus à l’aise sur deux-roues, sans leur apprendre le code de la route. «Par exemple, cela ne sert à rien de leur dire de tendre le bras pour tourner s’ils ont peur de lâcher le guidon, explique Monique Goldschmit. On les aide à ce qu’ils soient plus sûrs de leur mouvement, afin qu’ils lâchent plus facilement le guidon».

Les enfants semblent tous apprécier fortement le stage. «C’est cool!, cela permet de faire du sport», s’exclame Giulio. Loïc, quant à lui, trouve les exercices «intéressants». «J’ai déjà fait de la trottinette mais j’ai hâte de découvrir le vélo sans les roues», dit-il.

Une série d’activités ludiques sont proposées cette semaine à la Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ pour aider les plus jeunes à maîtriser les deux-roues. Reportage sur place avec Joseph Gaulier et Jonathan Vaucher.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cancoillotte le 13.04.2018 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    Mon fils de 9 ans ne savait pas faire de vélo (il a de gros problèmes de confiance en lui à cause d'un handicap de communication). Il a apprit en 3 jours grâce a se stage, et maintenant il passe son temps a se promener avec son vélo. Merci.

  • Marie-qui-pédale le 13.04.2018 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    si on commencait à apprendre l'éducation civique au ciclystes ? Il y a un vrai besoin de code de la route et de cervelle...

  • Luxo le 13.04.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les communes devraient proposer des stages gratuits, d'apprentissage du vélo, aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

Les derniers commentaires

  • Marie-qui-pédale le 13.04.2018 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    si on commencait à apprendre l'éducation civique au ciclystes ? Il y a un vrai besoin de code de la route et de cervelle...

    • cycliste le 13.04.2018 14:59 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement les automobilistes devraient faire un stage d'une journée sur un vélo, pour se rendre compte que se sont les voitures qui mettent en danger les cyclistes et non l'inverse!

  • Luxo le 13.04.2018 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les communes devraient proposer des stages gratuits, d'apprentissage du vélo, aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

    • RamBo le 13.04.2018 13:33 Report dénoncer ce commentaire

      Les communes ???? Pourquoi les parents ne peuvent pas se charger de cela ? Mon père m'a appris à rouler en vélo, tout comme mon épouse et moi-même l'avons appris à nos enfants.

    • Luxo le 13.04.2018 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Moi je pense aux parents qui ne savent pas rouler à vélo... Et dites merci aux cyclistes, car plus nous serons nombreux, plus vous les automobilistes pourez encore vous déplacer dans une voiture individuelle et occuper la place d'une dizaine de vélos.

  • Cancoillotte le 13.04.2018 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    Mon fils de 9 ans ne savait pas faire de vélo (il a de gros problèmes de confiance en lui à cause d'un handicap de communication). Il a apprit en 3 jours grâce a se stage, et maintenant il passe son temps a se promener avec son vélo. Merci.

  • RamBo le 13.04.2018 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que les "adultes" qui roulent sur le trottoir, GSM à la main, peuvent aussi participer à ce stage ? Peut-être ils en sortiront un peu plus intelligents ..........

    • Observateur le 13.04.2018 16:05 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'ils soient cyclistes ou automobilistes, d'ailleurs!

    • luxo le 13.04.2018 20:51 Report dénoncer ce commentaire

      L'observateur oublie les piétons et lui même...

  • Maman bobo le 13.04.2018 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    on est devenu une vraie société d'assistés. De mon temps on montait sur le vélo et on pédalait ss casque, sans vitesses etquand on tombait on assumait nos genoux en sang. De nos jours la jeunesse roi et bobo a besoin de vélos spéciaux avec equippement énergonomique, casque bouteille d'eau avec maman à coté pour finalement avoir besoin d'un cours de comment pédaler dans la semoule.