Secours au Luxembourg

24 avril 2017 18:28; Act: 25.04.2017 12:36 Print

Entre 600 et 800 pompiers professionnels

LUXEMBOURG – La réforme des secours avance et pourrait être mise en œuvre le 1er janvier 2018.

storybild

La réforme veut revaloriser la mission des sauveteurs. (photo: Editpress/Alain Rischard)

op Däitsch
Sur ce sujet

Alors que les quelque 5 000 sauveteurs bénévoles s’impatientent, les députés ont fait avancer la réforme des services de secours ce lundi: ils ont adopté pas moins de 110 amendements et notamment celui fixant une date pour la création du futur corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS). Celui-ci pourrait voir le jour dès le 1er janvier 2018. Outre cette date, les députés ont débattu de l’organisation des carrières des futurs collaborateurs du CGDIS ou encore de l’exonération fiscale des indemnités des bénévoles.

Entre 600 et 800 professionnels (contre 300 aujourd'hui) devraient composer ce corps, leur nombre dépendant de celui des bénévoles actifs selon le ministre de l’Intérieur, Dan Kersch. Bénévoles qui resteront la colonne vertébrale des secours luxembourgeois.

Les fonds du CGDIS se chiffrent actuellement à 90 millions d’euros, venus d'une partie de la hausse de 2% de la TVA en place depuis le 1er janvier 2015 (30 millions depuis 3 ans). À cela viendra s'ajouter la taxe de 3% sur chaque assurance de responsabilité civile pour automoteur, votée en juin 2016. Entre 4 et 5 millions par an.

Le ministre espère que le texte final sera soumis au vote avant la trêve de l’été. Son objectif est notamment d'assurer une intervention en un quart d'heure aux quatre coins du pays.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sebdesign le 25.04.2017 05:21 Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne mesure car actuellement ce sont beaucoup de volontaires et malheureusement ils perdent du temps et cela peut avoir un impact sur la vie d'une personne.

  • Sinbad le 25.04.2017 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Si le budget de la dernière augmentation de l'administration centrale avait été dévolu à ce service public nécessaire, j'aurais parlé de bonne gestion.

Les derniers commentaires

  • Sinbad le 25.04.2017 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Si le budget de la dernière augmentation de l'administration centrale avait été dévolu à ce service public nécessaire, j'aurais parlé de bonne gestion.

  • sebdesign le 25.04.2017 05:21 Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne mesure car actuellement ce sont beaucoup de volontaires et malheureusement ils perdent du temps et cela peut avoir un impact sur la vie d'une personne.

    • Maniac le 25.04.2017 15:41 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi perdent-ils du temps ?

    • segdesign le 25.04.2017 19:03 Report dénoncer ce commentaire

      Car ils sont pas tous à la caserne même si ils sont de garde. Ils doivent quitter le domicile rejoindre la caserne et ensuite partir