Au Luxembourg

08 février 2019 07:00; Act: 08.02.2019 07:11 Print

Un résident serait toujours auprès de l'EI en Syrie

LUXEMBOURG - Alors que le retour en Europe de jihadistes ayant rejoint Daech pose question, un résident du pays est soupçonné d'être toujours «en zone de conflit».

storybild

Un résident du pays est soupçonné d'être toujours «en zone de conflit». S'agit-il de Steve Duarte, suivi par les autorités depuis 2014? (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

La perspective du retrait de l'armée américaine en Syrie, annoncée récemment par Donald Trump, fait craindre la fuite d'un millier de combattants du groupe État islamique, notamment vers l'Europe. Ces derniers temps, les autorités françaises, belges également, ont communiqué sur le fait qu'elles s'organisent face à cette épineuse question. Une question qui, dans des proportions moindres, se pose également au Luxembourg.

«La personne dont il est soupçonné qu'elle se trouve toujours en zone de conflit est signalée, et la situation est réévaluée régulièrement», indique Luc Reding, directeur des affaires pénales au ministère de la Justice. Difficile pourtant d'avoir plus de détails. «Il n’y a aucun manque de transparence. Il n’y a aucun nouvel élément dans ce dossier», répond un proche du Premier ministre, sollicité par L'essentiel.

Prison à vie en cas d'attaque terroriste mortelle

Selon toute vraisemblance, la personne signalée et suivie devrait être Steve Duarte, dont le cas avait fait beaucoup parler il y a tout juste trois ans, quand il semblait mener une séance d'exécution dans une vidéo de propagande diffusée par l'EI. «Les autorités compétentes ne peuvent communiquer sur des cas concrets», martèle aujourd'hui Luc Reding. Le jeune homme de 30 ans, ancien résident de Meispelt, qui possède un passeport portugais et suivi depuis 2014, a-t-il été localisé? Tué? Est-il emprisonné sur place? Aucune confirmation de la part du gouvernement, qui implicitement laisse entendre que la personne en question n'est pas rentrée au Grand-Duché.

Toujours est-il que le système judiciaire est attentif au sujet. Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a répété que «ceux qui reviendront seront mis en prison». Au Luxembourg, Luc Reding confirme que «toute personne qui s'est rendue dans une zone de combat pour participer aux activités de l'organisation terroriste Daech peut faire l'objet de poursuites pénales».

Le code pénal intègre la notion de «terrorisme» et les peines sont variables. Jusqu'à «huit ans de prison et 12 500 euros d'amende» pour «toute personne qui fait activement partie d'un groupe terroriste», et même jusqu'à «vingt ans» pour «celui qui a commis un acte de terrorisme» (un acte portant gravement atteinte à un pays, NDLR). L'accusé «est puni de la réclusion à vie si cet acte a entraîné la mort» d'au moins une personne, selon la loi luxembourgeoise.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • libre penseur le 08.02.2019 07:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils n'ont plus rien à faire ici ! ces gens sont dans le déni de l'humanité ,ont commis les pires crimes . il n'a pas de réhabilitation pour eux

  • Jempi le 08.02.2019 07:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont ceux qui songent à autoriser le retour de ce genre d‘individus qu‘il faut mettre en prison. Qu‘il soit jugé sur place, là où il a tué des gens. Nul doute qu’avec la justice syrienne ou irakienne il recevra un châtiment infiniment plus juste qu‘ici.

  • Expat le 08.02.2019 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    je propose qu'il y reste et brûle en enfer

Les derniers commentaires

  • Grut le 08.02.2019 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du coup il n'est plus résident...

  • Soleil le 08.02.2019 11:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut déchoir de sa nationalité que qn qui en a 2 car il est interdit de rendre qn apatride.

  • Diana le 08.02.2019 11:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce que je n'arrive pas à comprendre la plupart sont accueillis par un autre pays où ils ont une vie meilleure.Ils grandissent, vivent, font leurs études et cotoient les gens du pays qui les ont accueillis et puis ils trahissent...

  • ladeux le 08.02.2019 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout retour devrait être impossible.

  • Cantona le 08.02.2019 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être qu'il est au Luxembourg depuis longtemps ?