Au Luxembourg

07 septembre 2021 08:00; Act: 07.09.2021 09:14 Print

Une tenue de rentrée pour tous les élèves

SCHOUWEILER - Alors que la rentrée se profile, l'équipe de la Kleederstuff Schuller, à Schouweiler, facilite la vie à des familles défavorisées.

storybild

Les bénévoles, dont Malou Wies (à droite), s'engagent. (photo: Nicolas Martin )

Sur ce sujet
Une faute?

«Tous les enfants ont droit à des habits propres pour la rentrée et à des souliers à la bonne taille. Même si leurs parents ont besoin d'aide sociale». Portés par cette idée, John Bei, Malou Wies et quelques autres bénévoles s'activent depuis deux ans et demi à la Kleederstuff Schuller, à Schouweiler. Sur les étagères, des chaussures, des vêtements, des manteaux, des sacs d'école… Des affaires de seconde main «propres et dans un état impeccable, sinon on ne les prend pas», insiste Malou Wies. Les dons viennent de tout le pays. «Quand on sait ce que coûte une rentrée!».

Dans les rayons, une maman enceinte fait son choix. «On manque un peu de vêtements pour garçons entre 3 et 10 ans», dit Malou Wies. Si la rentrée est un temps fort, le projet social porté par Dippech Hëlleft, présidé par John Bei, fonctionne toute l'année avec aussi des vêtements, des jouets ou des affaires pour les adultes. Et comme dans une boutique, les collections tournent. Ce qui n'a pas trouvé preneur part pour aider en Ukraine ou au Togo.

Chaque année, une centaine de familles viennent se servir à la Kleederstuff. Sur présentation du numéro de l'office social, avec l'âge des enfants et une participation de 5 euros à chaque passage, la famille peut venir prendre trois tenues par personne, toutes les six semaines. Quand il lui manque quelque chose, l'ASBL offre parfois une aide pour un achat dans un magasin. La Kleederstuff a aussi soutenu des familles frappées par la crise sanitaire ou les récentes inondations. «On a de plus en plus de monde, mais de moins en moins de bénévoles pour donner un coup de main», regrette Malou Wies.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • faut être raisonnable le 07.09.2021 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    la dame peine déjà à joindre les deux bouts et à habiller son enfant. mais elle est à nouveau enceinte et ce sera rebelote. c'est facile de compter sur l'aide et la générosité des autres sur lesquels on tape parce qu'il devraient avoir honte de d'avoir ce qu'ils ont payé de leur propre poche.

  • plus que marre le 07.09.2021 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lire ca en 2021 c est une honte pour le pays des personnes qui ne mangent certainement pas a leur faim.probléme pour habiller les enfants alors que nos impôts nourrissent une grande famille incroyable la vie est injuste

  • partage des impots richesses le 07.09.2021 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On devrait pour la rentrée scolaire prendre les deux mois de salaire de tous les profs en vacances et redistribuer aux femmes et enfants pauvres et pour logement. Une honte vraiment.Après dix ans de carrière, l'enseignement Dans le secondaire, le salaire d'un enseignant dépasse les 96.000 euros après 10 ans de service et 133.579 euros en fin de parcours,pourtant après 10 /20 ans ils font le même job

Les derniers commentaires

  • john le 08.09.2021 00:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Caroline continue à cirer ton nombril

  • john le 08.09.2021 00:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    regardez bien votre nombril les Luxembourgeois comme dit si bien ramoslabrute vous devriez avoir honte de vous pavaner dans vos suv il y a de la misère à côté de chez vous

  • Realux le 07.09.2021 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parlez nous plus de Françoise Hetto Gash, pourquoi elle demissionne ? il y a quelque chose qui ne va pas bien ? c'est la chambre le problème ? les pirates ?

  • @Miessi le 07.09.2021 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfois oui, mais il y en a beaucoup au Luxembourg qui peuvent se le permettre avec la maison qui va avec....Haha

  • pep57 le 07.09.2021 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même fort ça! tout mon respect aux bénévoles qui se démènent pour le bien des plus défavorisés. Mais je crois rêver quand je vois le prix des loyers (même les plus bas) minimum 1000€ pour un petit appartement, et le salaire minimum 2200€ ,il y a un sérieux problème de répartition des richesses au Luxembourg....