Santé au Luxembourg

01 mars 2019 10:52; Act: 01.03.2019 13:12 Print

13% des femmes enceintes continuent à fumer

LUXEMBOURG - Plus d'une femme sur dix concède qu'elle fume encore durant le premier trimestre de grossesse. En revanche les futures mamans arrêtent l'alcool.

storybild

22% des bébés hypotrophes, c'est à dire nés avec un poids inférieur à 2,5 kg, «ont subi les effets du tabagisme maternel sur les années 2014 à 2016». (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

13,4% des femmes continuent à fumer «quotidiennement ou occasionnellement» pendant le premier trimestre de leur grossesse, selon un rapport publié ce vendredi, par le ministère de la Santé. Un chiffre qui reste important alors même que la sensibilisation est forte autour des dangers du tabac sur les nouveau-nés. 22% des bébés hypotrophes, c'est à dire nés avec un poids inférieur à 2,5 kg, «ont subi les effets du tabagisme maternel sur les années 2014 à 2016».

Et ce chiffre de 13,4%, qui repose sur la base d'une simple déclaration, est peut-être même sous-évalué, prévient le rapport. Le ministère veut néanmoins voir le verre à moitié plein, en précisant que «plus d’une femme sur cinq arrête la consommation de tabac entre le 1er et le 3e trimestre» de grossesse. 61,4% de ces femmes qui arrêtent de fumer en cours de grossesse attendent leur premier enfant.

«99,7% des femmes sont suivies par un professionnel de santé pendant leur grossesse»

En parallèle au tabac, le rapport indique en revanche une prise de conscience plus forte face aux risques liés à la consommation d'alcool: «Très peu de femmes (0,2%) déclarent consommer de l’alcool ou d’autres substances psychoactives de manière quotidienne pendant la grossesse».

Reste qu'au Grand-Duché, «99,7% des femmes sont suivies par un professionnel de santé pendant leur grossesse et plus de 90% consultent un médecin, dès le premier trimestre de leur grossesse». Un constat très rassurant, d'autant que «le système de surveillance de la santé périnatale au Luxembourg» est «exhaustif» et même «unique en Europe».

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandra le 01.03.2019 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ooooh, vous savez, les ondes du GSM collé au corps à longueur de journées nuisent plus au bébé ............ et aux parents. Quel monde de fou !

  • Clement le 01.03.2019 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faudrait les punir ,atteinte à la vie d'autrui. !

  • Jean II le 01.03.2019 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elles fument même lorsqu'elles ont les enfants dans leur voiture !!!

Les derniers commentaires

  • sycloux le 03.03.2019 00:16 Report dénoncer ce commentaire

    Elles sont imprudentes,et le bébé quand il va naître,il aura pleins de maladies

  • tinkerbell le 02.03.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai déjà vu aussi. et à chaque fois j'ai de la peine pour le bébé

  • tinkerbell le 02.03.2019 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je trouve triste aussi toute ses mère se baladant avec leurs poussettes et cigarettes dans la mains.

  • M.R le 01.03.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand je suis arrêté avec mon bus devant la maternité au kirchberg je vois même des femmes enceintes en train de fumer et certaines mêmes avec le paxter accroché au bras

  • tumoi le 01.03.2019 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce n'est pas parce qu'on est enceinte qu' on devient plus intelligentes