Au Luxembourg

25 septembre 2020 08:00; Act: 16.10.2020 16:13 Print

En grande pompe vers sa première Sneakermess

LUXEMBOURG - Accro aux baskets depuis l'âge de 11 ans, Adrien Wira a développé sa toute première collection Footwear, qu'il présentera dimanche lors de la Sneakermess.

storybild

Adrien puise son inspiration dans le design automobile, le mobilier ou encore l'art, domaine dans lequel le Luxembourg est une excellente plateforme, selon lui. (photo: Marion Dessard)

Sur ce sujet
Une faute?

La Sneakermess est LE rendez-vous des amateurs de baskets au Luxembourg. Et l'événement, qui réunit chaque année plusieurs centaines de passionnés, est de retour dimanche, à Luxexpo The Box, où certains seront prêts, encore, à sortir le porte-monnaie pour des modèles originaux. Une date qu'Adrien Wira, Footwear designer, a coché dans son agenda depuis bien longtemps puisqu'il y présentera sa marque, «Sole Architects».

Installé au Creative Hub à Differdange, le Lorrain imagine, crée et dessine au millimètre près, des modèles aussi variés les uns que les autres: «En ce moment, je crée des chaussures de cricket pour des Indiens, des chaussures de montagne pour des Italiens, je fais de la mode, du marathon ou des baskets plus casual. À chaque fois, je plonge dans un nouvel univers et c'est très rafraîchissant, ça me permet de ne jamais m'ennuyer».

«Je suis un peu lassé des clichés "Made In Asia"»

Accro de la godasse depuis son plus jeune âge, c'est pourtant «complètement par hasard» qu'Adrien a atterri dans le milieu. Étudiant en faculté d'arts plastiques puis en design produit à Paris, c'est finalement un stage de fin de parcours avec Adidas qui l'a amené à travailler pour la marque pendant neuf ans. «C'était peut-être ma destinée».

Balmain, Anta, Brooks, ou d'autres marques qui tentent de se frayer un chemin dans l'industrie, les collaborations se sont enchaînées pour le designer, toutes conquises par son travail: «Ils m'engagent pour ma créativité et le grain de folie qu'elle comprend».

En parallèle, Adrien Wira avait un rêve en tête depuis des années, créer sa propre marque. Après huit longs mois de préparation, c'est chose faite pour le créateur de «Sole Architects», qui a sorti un running vintage inspiré des modèles qui ont marqué les 90s. Pour l'étape production, il a choisi l'Asie, qu'il souhaitait mettre en avant pour aller à l'encontre des idées reçues: «L'usine est basée à Jakarta, en Indonésie. Les conditions de travail y sont très bonnes. Après dix ans dans le métier, je suis un peu lassé des clichés "Made In Asia"».

(L'essentiel/Sara Lima)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dommage le 25.09.2020 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas "Made in EU"?

  • Realux le 25.09.2020 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le hobby des baskets à 1000 balles...décidément une aubaine pour la surconsommation !

  • luxo le 25.09.2020 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si nous n’avions plus de cordonnier au GDL pour fabriquer des chaussures et des couturières pour coudre des jeans . Comment peut on acheter plus de 100€ une paire de basket qui part à la poubelle au bout de 3 ou 6 mois alors qu ‘une véritable chaussure en cuir dure plus de 10 ans si on la ramène régulièrement chez le cordonnier.

Les derniers commentaires

  • Manis Martine le 26.09.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    ???? au top Adrien

  • luxo le 26.09.2020 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut soutenir on au luxembourg, un personne qui crée un produits chimique, jetable , non recyclable et fabriquer en Asie? Si au moins il fabriquait des chaussures durables en cuir avec de la vachette luxembourgeoise!

  • coolio le 25.09.2020 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    j’aime bien sa Wacom...

  • LuxSerge le 25.09.2020 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je soutiens la création de notre terroir ????! Bravo mon cher jeune homme ???

  • luxo le 25.09.2020 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si nous n’avions plus de cordonnier au GDL pour fabriquer des chaussures et des couturières pour coudre des jeans . Comment peut on acheter plus de 100€ une paire de basket qui part à la poubelle au bout de 3 ou 6 mois alors qu ‘une véritable chaussure en cuir dure plus de 10 ans si on la ramène régulièrement chez le cordonnier.