Polémique au Luxembourg

06 décembre 2017 09:00; Act: 06.12.2017 19:49 Print

Les animaux, des êtres vivants et non des objets

LUXEMBOURG - La Ligue pour la protection des animaux se bat pour que les chiens, les chats... soient reconnus comme des êtres vivants.

storybild

Liliane Ferron et Michèle Weber n'abandonnent pas le combat. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Liliane Ferron, responsable de la communication, et Michèle Weber, inspecteur au sein de la Ligue nationale pour la protection des animaux, font grise mine. La décision en dernier ressort du tribunal, le 25 octobre, permettant à un propriétaire de récupérer ses quatre chiens, leur est restée en travers de la gorge.

«Les animaux ne sont pas des objets mais de véritables êtres vivants. La justice semble l'oublier, alors même qu'un projet de réforme de la loi sur la protection des animaux est en cours pour leur accorder ce nouveau statut», déplorent les deux dames, qui se sont battues pendant plus d'un an dans une histoire de «mauvais traitements» présumés à animaux. L'affaire a débuté dans un village luxembourgeois en octobre 2016. «À l'époque, nous avons été alertés par le voisinage que des chiens vivaient dans de mauvaises conditions dans un hangar. Sur place, notre inspecteur a remarqué que les enclos étaient trop petits, qu'il n'y avait pas de fenêtres et que les chiens étaient dans le noir», relate Liliane Ferron.

La Ligue a porté plainte et sur décision du parquet, les chiens ont été placés au refuge, rue Mozart. «Au tribunal, nous avons obtenu gain de cause à deux reprises, jusqu'à cette décision du 25 octobre». Au refuge, 80 chiens et 50 chats attendent d'être adoptés. Michèle et Liliane ne transigeront pas. «On n'adopte pas un animal sur un coup de tête. Ce n'est pas un jouet pour Noël dont on ne se sert plus après usage».

Liliane Ferron, responsable de la communication de la Ligue pour la protection des animaux.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JJK le 06.12.2017 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lamentable qu à notre époque 2017 on se pose encore la question si les animaux sont des êtres vivants ou des objets... A vrai dire ils sont souvent beaucoup plus intelligents que tout ces faiseurs de lois ou ces gens sans scrupules. et je ne parle même pas de leur fidélité et de leur amour qu ils nous témoignent tous les jours. Humains remuez vous......

  • anne le 06.12.2017 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont plus humains que les hommes, ce sont des amours

  • Nos amis les bêtes le 06.12.2017 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut reconnaître que ce sont des êtres vivants ????? Ah bon il faut encore des preuves pour ça ???? Ce sont des être vivants et surtout sensibles !! C'est surtout ça qu'il faut comprendre. Et quand on est affectueux avec eux, ils nous le rendent bien. L'Humain par contre, niveau sensibilité j'ai parfois des doutes ...

Les derniers commentaires

  • Le chien le 06.12.2017 22:13 Report dénoncer ce commentaire

    S'est bien de s'apitoyer sur le sort des animaux de compagnie. Mais SVP n'oubliez pas tous mes confrères, les animaux de bouches! Car eux , tous sont maltraités par des animaux bipèdes qui les enferment à vie dans le noir dans des prisons, avant de le torturer et de les manger. Et pire encore, il jettent la moitié à la poubelle, car ils tuent même si ils n'ont pas faim.

  • ..!!.. le 06.12.2017 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Les animaux sont des être vivants, mais ils ne sont pas des êtres humains! Il faut les respecter, mais il faut que les animaux restent des animaux et il ne faut pas essayer d'en faire des être humains!

  • pralin le 06.12.2017 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout simplement injuste cette décision du tribunal pauvres bêtes qui vont continuer à vivre avec ces gens sans amour , inadmissible

  • observateur le 06.12.2017 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage que l'on oublie bien vite qu'il s'agit d'êtres sensibles lorsqu'il s'agit d'animaux destinés à finir dans notre assiette.

  • Ingrat le 06.12.2017 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait dire ça aux propriétaires d'appartements qui voulait que j'abandonne mon petit jack Russell pour avoir leur appartement...dégouté après tant de refus nous avons achetés...mais ici on aime pas les animaux..

    • Abbes le 06.12.2017 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Ici on n'aime pas les animaux! C'est où "ici"? De toute façon il y a toujours des gens comme-ci et des gens comme-ça! C'est partout ainsi et pas seulement "ici"!