Exercice au Luxembourg

29 octobre 2016 17:31; Act: 29.10.2016 18:40 Print

Les secours ont fait face à un terrible accident

CANACH - Près de 140 secouristes ont participé, samedi après-midi, à une simulation d'accident grave entre Canach et Beyren. Bilan fictif, deux morts et trente blessés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Un bus bondé est couché sur la chaussée, une voiture retournée dans un fossé une vingtaine de mètres plus loin, des cris, des blessés. Aux alentours de 16h samedi, un dramatique mais heureusement faux accident s'est produit sur une route entre Canach et Beyren. Il s'agit d'un exercice. Une première voiture du centre de secours de Canach arrive alors sur les lieux et découvre l'ampleur de l'accident. Il y a plus de trente blessés et il faut déclencher le «Plan nombreuses victimes».

La situation est confuse, les premiers blessés légers, en état de choc, sont difficilement gérés par les premiers pompiers sur place. Dans le bus, les râles des blessés sont audibles à plusieurs mètres. Autour de la carcasse du bus, des victimes sont éparpillées et certaines scènes de souffrance sont jouées avec un réalisme saisissant. Les blessés ont par ailleurs été maquillés comme au cinéma et certains ont des blessures impressionnantes.

Ils découvrent sur place

Vers 16h20, les premières victimes sont extraites de la carcasse du bus et sont évacuées vers le poste médical avancé, une sorte d'hôpital ambulant monté sous une grande tente.

Au total, près de 140 personnes sont mobilisées sur ce dispositif exceptionnel: centres de secours de Canach-Lenningen, Wormeldange, Flaxweiler, Bous-Remich, Niederanven-Schuttrange, Grevenmacher-Mertert, cellules psychologiques, police, ambulances... Elles ne sont pas informées de la nature de l'accident. «Nous voulons reproduire les conditions d'un accident de grande envergure sur une route qui a déjà connu de nombreux accidents», explique Roby Schmit, qui coordonne l'exercice. Bilan fictif, deux morts et une trentaine de blessés.

«L'exercice s'est bien déroulé, la communication entre les différents services était bonne», a conclu un observateur.

(Yannis Bouaraba/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pathétique le 30.10.2016 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de fêter Halloween et dépenser leur fric en déguisements debiles, les jeunes feraient mieux de prendre des cours de secourisme...

  • zep le 30.10.2016 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu d'utiliser votre argent à une connexion internet et poster des commentaires pas tres utiles, vous devriez prendre des cours de secourisme ...

  • Bozo le 30.10.2016 22:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il est plus que temps de mettre un radar à un endroit aussi dangereux !

Les derniers commentaires

  • Bozo le 30.10.2016 22:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il est plus que temps de mettre un radar à un endroit aussi dangereux !

    • Pierre le 31.10.2016 09:25 Report dénoncer ce commentaire

      Excellent exemple d'un parfait "Je commente en ayant lu que le titre" !

  • zep le 30.10.2016 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu d'utiliser votre argent à une connexion internet et poster des commentaires pas tres utiles, vous devriez prendre des cours de secourisme ...

  • Pathétique le 30.10.2016 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de fêter Halloween et dépenser leur fric en déguisements debiles, les jeunes feraient mieux de prendre des cours de secourisme...