«Paradise papers»

08 novembre 2017 11:04; Act: 08.11.2017 16:43 Print

Fraport optimiserait sa fiscalité au Luxembourg

FRANCFORT/LUXEMBOURG - L'exploitant de l'aéroport de Francfort, dont l'actionnariat est majoritairement public, se servirait de sociétés écrans au Luxembourg.

storybild

L'entreprise publique allemande Fraport passerait par le Luxembourg pour limiter son imposition. (photo: DPA)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le Luxembourg est de nouveau cité dans l'affaire des «Paradise Papers», comme le rapporte mercredi le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Après la chanteuse Shakira épinglée pour un montage financier qui passe par le Luxembourg c'est au tour de l'entreprise publique allemande Fraport de figurer dans le scandale des «Paradise Papers». Fraport se servirait de sociétés écrans basées au Luxembourg, Chypre et Malte.

Une nouvelle affaire qui ne manque pas de croustillant puisque c'est l'État allemand et les collectivités publiques qui sont majoritaires dans l'actionnariat de Fraport, gestionnaire de l'aéroport de Francfort, et jusqu'en 2009 aussi de celui de Francfort Hahn. Une entreprise publique, donc, qui pratique l'optimisation fiscale face à son propre État. Cette affaire en rappelle une autre liée aux révélations des «Panama Papers». À l'époque, la banque LB Lux, une ancienne filiale de la Bayern LB, la banque publique du land de Bavière, avait depuis le Grand-Duché aidé certains de ses clients pour la gestion de leurs sociétés offshore.

D'après la Süddeutsche Zeitung, Fraport est en bonne compagnie puisque la Deutsche Post, dont l'État allemand est actionnaire à 20%, aurait également recours à des sociétés écrans pour échapper au fisc. Deutsche Post aurait créé la société Marias Falls Insurance Co. Ltd., dont le siège se trouve aux Bermudes. Cette compagnie d'assurance couvrirait le fret, les véhicules, ainsi que les employés de la Deutsche Post. Les montants versés à cet effet doivent évidemment être déclarés par la société Marias Falls Insurance aux... Bermudes, à un taux d'imposition extrêmement avantageux.

(Dominik Dix/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Filax le 08.11.2017 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant ces Paradise Papers! Combien de personnes, sociétés ou même ministres sont concernés? Ben avec ça on peut faire un article tous les jours pendant au moins vingt ans!

  • L'argonaute le 08.11.2017 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg - Chypre - malte - chemin bien connu pour faciliter l’évasion fiscale au sein de l'union européenne

  • Luc Lucas le 08.11.2017 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    ça triche dans tous les coins! Et c'est le contribuable lambda qui doit essuyer les plâtres...car le petit peuple paye ses impôts et taxes plein pot! Pas d'optimisation fiscale pour le petit peuple! L'État vient chercher les manques d'argent dus aux optimisations fiscales chez le petit peuple, ne l'oubliez pas!

Les derniers commentaires

  • Appelons un chat un chat le 10.11.2017 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Les société "ecran" n'existe pas au Luxembourg, les actionnaires sont publiés au register du commerce... C'est pas le far west ici...

    • LiNh le 10.11.2017 10:56 Report dénoncer ce commentaire

      Les societes écrans sont toutes enregistrées et sont utilisées pour simuler une activité qui se veut être visible ! Cette visibilité n'est qu'un subterfuge pour cacher le blanchiment d'argent.

  • Luxo le 09.11.2017 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que la France et l'Allemagne prennent rapidement des sanctions contre notre Pays et lui demande des dédommagements. Si l'UE n'est pas capable de de mettre fin aux concurrences déloyales que se livre les états entre eux, il ne sera jamais possible d'intervenir au niveau mondial. Et bientôt seul les pauvres ouvriers, employés et fonctionnaires payeront l'impôt...

    • Hein le 09.11.2017 12:28 Report dénoncer ce commentaire

      Pour quelle raison?

    • Norry le 09.11.2017 12:47 Report dénoncer ce commentaire

      Vous devez être un rigolo vous! Est ce que par hasard vous ne montez pas sur scène? Si oui je viendrai tout de suite vous voir!!

    • @Luxo le 10.11.2017 07:31 Report dénoncer ce commentaire

      La France et l'Allemagne? Pourquoi pas l'Espagne, l'Italie, la Suisse ou l'Autriche? Est ce que la France et l'Allemagne valent plus que les autres?

  • AlCapone le 09.11.2017 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg et les Luxembourgeois sont critiqués et tirés dans la boue et tout ça me fâche terriblement! Dans les années 30 on n'a jamais critiqué ou tiré dans la boue notre ville de Chicago, ni ses habitants et pourtant la criminalité était toute autre que ces petites optimisations de rien du tout! Les coupables c'étaient toujours nous, moi, Machine Gun Kells ou Baby Face Nelson, mais jamais la ville.

  • Luc Lucas le 08.11.2017 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    ça triche dans tous les coins! Et c'est le contribuable lambda qui doit essuyer les plâtres...car le petit peuple paye ses impôts et taxes plein pot! Pas d'optimisation fiscale pour le petit peuple! L'État vient chercher les manques d'argent dus aux optimisations fiscales chez le petit peuple, ne l'oubliez pas!

    • Siggy le 09.11.2017 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Le petit peuple a droit lui aussi à des réductions d'impôts, à la restitution d'une partie de la TVA ou même le montant complet et à des frais de notaire à 3% au lieu de 15%! Ca revient au même mais en plus petit

    • LiNh le 09.11.2017 15:07 Report dénoncer ce commentaire

      @siggy Restitution de la TVA en contre partie d'une déclaration. Où est-ce que ces entreprises déclarent ces sommes ? Au contraire elles les dissimulent dans des montages bidons. Cest bien là tout le probleme. Vous n'arrivez vraiment pas à faire la différence ?

  • Filax le 08.11.2017 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant ces Paradise Papers! Combien de personnes, sociétés ou même ministres sont concernés? Ben avec ça on peut faire un article tous les jours pendant au moins vingt ans!