15 juin 2009 22:34; Act: 15.06.2009 23:24 Print

Le tram va redessiner les artères de Luxembourg

LUXEMBOURG - Ce mardi soir, l'architecte britannique Alex Lifschutz sera à Luxembourg pour parler du projet de tramway de la capitale.

storybild

La place de Paris telle qu'elle a été imaginée par Alex Lifschutz n'a plus grand-chose à voir avec le quartier tel qu'il existe aujourd'hui. Rendez-vous en 2014. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai beaucoup apprécié de travailler sur ce projet. Car ce n'est pas seulement le tracé du tram qui est en jeu, mais tout l'urbanisme de la Ville qui va être chamboulé».

Enthousiaste Alex Lifschutz l'est, c'est le moins qu'on puisse dire. Présent ce soir dès 18h30, à la Fondation de l'architecture et de l’ingénierie à Luxembourg-Ville, le Londonien expliquera au cours d'une table ronde comment il entend fluidifier le trafic avec son projet. Projet retenu par la ville de Luxembourg lors d'un concours, faut-il le rappeler.

«Nous allons revoir tout le trafic avec le tracé du tramway. Les feux rouges mais aussi les accès aux principaux pôles commerciaux de la Ville», détaille-t-il. L'idée sous-jacente étant d'arriver à un meilleur équilibre entre les transports en commun et la voiture.

Les travaux devraient quant à eux débuter au Kirchberg à l'horizon 2011 et se finir trois ans plus tard. Le challenge le plus délicat à relever sera sans doute le passage de la vallée de la Pétrusse par le pont Adolphe. «Le pont est très étroit».

Pa.T.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).