Environnement au Luxembourg

15 décembre 2017 12:58; Act: 17.12.2017 12:01 Print

Réduire de moitié les pesticides d'ici 2030

LUXEMBOURG – Moins pulvériser pour mieux vivre, tel est le leitmotiv du gouvernement dans son plan d'action national.

storybild

Le plan du gouvernement vise notamment le Round Up.

Sur ce sujet

Lutter contre l'utilisation des pesticides, nocifs à la santé de l'homme et à son environnement naturel, fait partie des objectifs du gouvernement aujourd'hui. Alors qu'au niveau communautaire, l'Union européenne a voté fin novembre en faveur d'une nouvelle autorisation pour cinq ans de l'herbicide controversé glyphosate, le Luxembourg reste dans la lignée de son avis défavorable au vote de l'UE.

Le pays entend bien agir concrètement à son niveau. «Nous voulons suivre cette voie qu'ont déjà prise nos voisins français et belges», a lancé le ministre de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, Fernand Etgen (DP), lors de la présentation, vendredi, du nouveau Plan d'action national de réduction des produits phytopharmaceutiques.

Plus d'herbicides dans les rayons en 2018

Pas moins de 25 mesures sont reprises par ce plan d'action. «Beaucoup des substances, que veut limiter le plan d'action national, sont bien connues pour nuire aux abeilles, à la pollinisation et donc à la biodiversité», note le ministre Fernand Etgen. «En premier lieu, on espère réduire de 50% l'utilisation des pesticides d'ici l'horizon 2030. On voudrait dans un deuxième temps réduire de 30% d'ici 2025 l'utilisation de ces dits "Big Movers", les produits les plus dangereux ou les plus répandus».

Même si «la transition à une meilleure gestion de la culture et de l'agro-alimentaire ne se fait pas du jour au lendemain», des mesures concrètes seront prises déjà à court terme. L'utilisation des pesticides par les professionnels est difficile à chiffrer. Les agriculteurs et paysagistes rendront compte de leurs données pour qu'un «Indice de fréquence de traitement» soit établi pour le début de l'année prochaine.

Les biocides, comme les antimoustiques, resteront autorisés. Les herbicides, par contre, ne se verront plus dans les rayons courant 2018. «La vente du célèbre Round Up et autres ne se fera dès lors plus au grand public sans accréditation», conclut le ministre.

Fernand Etgen, ministre de l'Agriculture, évoque les plans contre les pesticides:

(Pierre François/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Egaalwaat le 15.12.2017 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi! On veut nous empoisonner encore pendant plus longtemps et on veut que les abeilles disparaîssent définitivement ou comment? Nos agriculteurs peuvent aussi survivre sans ces pesticides il faut juste la volonté de faire une autre gestion de la culture

  • Zoran le 15.12.2017 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    2030! On a le temps d'en bouffer encore.

  • Luxo le 15.12.2017 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et qui va contrôler les agriculteurs peu scrupuleux?

Les derniers commentaires

  • STOP BIOKILL le 17.12.2017 22:34 Report dénoncer ce commentaire

    Accusons, ensemble avec Pachamama notre Mère Terre et tous ses chers/chères enfants (sa biodiversité) créés/crééés par leur évolution naturelle, tous ces politiciens et leurs lobbyistes d'agrochimistes pourris jusqu'aux racines et sans aucun sens de responsabilité pour toute vie sur terre d'homicide volontaire voir d'écocide auprès du tribunal européen et crions le dans l'univers qui a donner naissance a ces malfaiteurs de tueurs en série qui veulent continuer de tuer sans pardon et sans aucune sanction!!!

  • mich . le 17.12.2017 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi attendre ?

  • dieux le 16.12.2017 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    OU sont passés nos fleurs bleus?!et nos cocquelicots?!

    • Nomi le 16.12.2017 17:51 Report dénoncer ce commentaire

      Elles étaient revenues dans les années 80 et ont de nouveau complètement disparues. Pourquoi on spray du Glyphosat sur le blé à 2-4 semaines avant la récolte ???????

  • Le cornichon masqué le 16.12.2017 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mangez bio! C'est particulièrement important pour les pommes de terre; la technique est de pulvériser du RoundUp ou similaire avant la récolte pour fanner les tiges en surface. Idem pour le maïs, mais en période de croissance.

  • zazou le 16.12.2017 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voyez plus loin et plus vite!! Plus aucun pesticide d'ici 2018!!! Ce serait génial si le Luxembourg était le premier pays en Europe à ne plus utiliser ces poisons et donnerait du coup l'exemple à suivre aux autres pays européens! Allez.