Santé au Luxembourg

07 mai 2019 07:00; Act: 07.05.2019 08:49 Print

L’accès aux soins enfin ouvert à tout le monde?

LUXEMBOURG - L’an passé, 815 personnes ont consulté hors CNS. Le ministre de la Sécurité sociale doit parler demain d'un accès aux soins pour tous.

storybild

Médecins du monde prend en charge plus de 2 000 consultations. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L’année dernière, au moins 815 personnes n’avaient pas d’accès aux soins via la Caisse nationale de santé (CNS). Pour se soigner, elles avaient fait appel aux médecins bénévoles de Médecins du monde, qui ont consulté 2 358 fois en 2018. «Mais combien d’autres sont malades et n’ont pas consulté? Et combien de personnes n’ont pas été malades, mais ne sont pas affiliées à la CNS?», se demande le député socialiste Yves Cruchten, à l’origine de cette question élargie qui animera la Chambre des députés, mercredi après-midi.

Les réponses du ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, sont ainsi très attendues afin de trouver un moyen pour que chacun ait accès aux soins de base au moins.

S'inspirer de la France et de la Belgique

«La situation aujourd’hui est inacceptable pour un pays comme le Luxembourg. Nous faisons environ 2 000 consultations par an. Cela représente moins de 100 000 euros par an. C’est négligeable pour la CNS», illustre le vice-président de Médecins du monde, Bernard Thill. «La question est de savoir comment faire pour que ces personnes soient couvertes par la CNS sans discriminer celles qui cotisent. Il faut trouver un moyen de les affilier, peut-être par le biais du Fonds de solidarité», estime Carlos Pereira, membre du conseil d’administration de la CNS.

En France et en Belgique, un système d’assistance médicale universelle fonctionne depuis des années. Le Luxembourg s’en inspirera-t-il?

(L'essentiel/Patrick Théry)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Incompréhensible le 07.05.2019 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    dés qu'on cotise à la CNS on a automatiquement droit aux soins. C'est de la mauvaise foi de pretender le contraire. Faudrait voir qui sont ces gens et pourquoi ils veulent des soins au Lux.

  • duchesse de monmiraille le 07.05.2019 07:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prendre exemple sur la France ??!! Le sécu est déficitaire parce qu’elle est offerte à tous sans qu’ils cotisent (cmu)!

  • fabilux le 07.05.2019 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    déjà, en étant affilié , il est difficile pour pas mal de personnes d'avancer l'argent des visites médicales et soins donc pour les personnes n'étant pas affiliées je n'ose imaginer leurs difficultés!!!

Les derniers commentaires

  • sycloux le 08.05.2019 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il est important d'informer les gens:il est important que les petites gens se font soigner a leur volonté:il est important que tout se beau monde se porte bien,bien a vous!!!!

  • Stop! le 07.05.2019 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Non au tourisme médicale!

  • avis le 07.05.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand le tiers payant !!!

  • Grizzly le 07.05.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si on n'a pas droit au chômage indemnisé on n'est pas couvert par la CNS. Soit on a droit au revis et alors couverture ou il faut faire une assurance volontaire auprès de la CNS

  • Ho Mam le 07.05.2019 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Joe, ce qui est inadmissible et inacceptable dans ce pays c'est que les indépendants qui tombent malades ou en incapacité de travailler, ne sont pas indemnisés malgré leurs cotisations importantes. Pas de mutuelle, pas d'indemnités et ça c'est à changer vite. La seule cotisation minimale devrait offrir les soins et indemnités par jour non travaillé. En 2016, 10 jours d'incapacité de travail et rien, absolument rien pour survivre.

    • Luxo le 07.05.2019 14:26 Report dénoncer ce commentaire

      Et le pire c'est l'indépendant qui est obligé de cotiser même lorsqu'il a des revenus négatifs!

    • @Luxo le 07.05.2019 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      et pire... ceux qui ne cotisent pas n'ont pas le droit au frais des autres