Étude au Luxembourg

19 septembre 2017 19:26; Act: 20.09.2017 10:51 Print

La voiture reste le moyen de transport privilégié

LUXEMBOURG - Les employeurs et salariés du sud du Luxembourg privilégient encore et toujours l'automobile comme moyen de locomotion, au détriment des transports collectifs.

storybild

La voiture reste le moyen de transport le plus pratique aux yeux des salariés interrogés. (photo: Editpress/Herve Montaigu)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

La voiture a encore de beaux jours devant elle au Luxembourg. Le ministère du Développement durable et des Infrastructures a dévoilé mardi les résultats de l'enquête mobilité, réalisée auprès des employeurs et des salariés de la région Sud. Or, il apparaît que 88% des sondés continuent d'emprunter la voiture tous les jours pour se rendre au travail. 94% d'entre eux bénéficient du stationnement gratuit et à proximité. La voiture devance nettement le covoiturage (6%) et le train (3%).

Le confort (46%) demeure la première raison invoquée, devant l'absence d'offres de trains et de bus (43%) et la nécessité d'avoir un véhicule à disposition (36%). La moitié des 1 349 sondés n'envisage même pas de laisser la voiture au garage pour se rendre au bureau. Au niveau des temps de trajet domicile-travail, la moitié des personnes interrogées disent y consacrer moins de 50 minutes. Les conditions globales de ce trajet donnent satisfaction à deux tiers des salariés du sud du pays, selon l'étude.

L'étude a été menée entre octobre 2016 et juillet 2017 dans plusieurs zones du sud du Luxembourg. Au total, 192 entreprises, employant ensemble 13 734 personnes, ont participé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tsss le 19.09.2017 21:06 Report dénoncer ce commentaire

    perdre 3h en transport en commun, des horaires non adaptés, le risque d'être en retard en permanence et attendre sur un quai ou un trottoir jonché de cas sociaux et de drogués... a d'autres s'il vous plait! le choix est vite fait! et c'est pas le bus ni le train qui va m'emmener faire mes courses et tout le tsoin tsoin quotidien! ayant pris le train pendant 1 ans et être arrivé 4 fois sur 5 en retards, je dis clairement NON merci! de plus ma voiture au moins ne fait pas grève elle pour réclamer un 15 ieme mois de salaire...!!...

  • Mike le 19.09.2017 21:22 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que les employeurs et salariés du sud. Ceux du nord sont certainement tout aussi enclins, voir même plus, à prendre le véhicule. Voici la réalité des choses: les gens perdent déjà 8h de leur vie, jusque 5 fois par semaine, pendant 40 ans afin de pouvoir s'offrir un coin où loger. Ils ne vont certainement pas sacrifier leur temps et leur santé mentale dans les transports en commun.

  • fée clochette le 19.09.2017 20:43 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai pris le train dix ans et en 2009 j'ai dû reprendre la voiture..... depuis peu je reprends le train, ouf..... et bien le parking de Pétange n'à pas grandi et pire il est pollué par les camionnettes de société qui s'y garent gratuit..... comment voulez vous que les gens soient motivés à prendre le train ! A 7 H le parking est plein !

Les derniers commentaires

  • bingo le 21.09.2017 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    le confort (46%) est la première raison invoquée, devant l'absence de trains et de bus. En résumé, mon confort d'abord, l'environnement ensuite. On le savait, mais au moins là on a les chiffres.

  • DE LETZI le 20.09.2017 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Au début j'ai essayé le bus... 4h, aller et retour et vite oublié. Puis la voiture jusqu'à ma gare la plus proche, le train et ensuite le bus... 2h de trajet par jour. Mais alors les parkings ont commencé à disparaître, comme par hasard, et aujourd'hui à cette gare il reste 15 places (ridicule). Alors maintenant je loue une place dans un parking publique, et trajet 1h maximum par jour, marche du parking au bureau comprise. Je sous-loue ma place aux collègues quand je suis à l'étranger. Ça me coûte environ 8€ par jour, mais je gagne liberté, flexibilité et 3h chaque jour. Et ça vaut la peine!!

  • The rebel le 20.09.2017 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai des horaires variables qui me permettent de partir et de rentrer hors pic de trafic. Donc pourquoi est-ce que je mettrais 1h25 dans les transports en commun quand je peux mettre 25min en voiture? Et quel confort! Et quelle liberté :-)

  • nyny le 20.09.2017 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun effort est fais pour facilite les transports en commun parking complets bus pas assez d horaire train plin au bout d un moment faut arreter de prendre les gens pour des cons

  • Cycliste le 20.09.2017 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas suprenant que la voiture soit priviliégé, car le GDL ne fait rien pour disuader son usage (taxe sur les gros véhicules, prix plus élevé des carburants, interdiction des voitures en villes, zones de circulation à 30 KM/h...) et rien n'est fait pour encourager ceux qui utilisent les transport collectifs ou le vélo (gratuité des transports, primes pour ceux qui se déplacent à vélo, plus de trains et de bus, voies et routes prioritaires pour les vélos, protection des cyclistes par le respect des 1m50 pour les dépasser , box sécurisé pour stationner son vélo...

    • LeVoiturier le 20.09.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      Non monsieur, il ne faut pas dissuader!...Pourquoi toujours avoir cette approche négative et de répression... il faut ENCOURAGER! (comme avec ce projet pilote aux Pays-Bas qui récompense financièrement ceux qui utilisent une alternative, par exemple).

    • JuLuX le 20.09.2017 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      1.50m pour dépasser un vélo, laissez moi rire. On à pas lu le meme code de la route

    • Pourquoi pas le 20.09.2017 15:14 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord avec Cycliste. J'ajoute: Développement des P&R périphériques: gratuité pour l'utilisation du bus au centre-ville et gratuité des vélos pour se rendre au centre-ville. Limitation stricte des voitures qui se rendent au centre-ville, sauf les résidents.

    • Routard le 20.09.2017 15:40 Report dénoncer ce commentaire

      @JuLuX le code de la route en france est clair : pour dépasser un cycliste en agglomération faut laisser 1m, hors aglomération c'est 1,50m. Faut vraiment être cynique ou très mal informé pour trouver matière à rire quant on pense aux nombres de vies laissées sur la route à cause du non respect des distances de dépassement. Là au moins vous êtes informés. Je ne sais pas si c'est aussi inscrit dans le code de la route lux, mais faut-il vraiment une loi pour tout. Dans ce cas-ci deux neurones devraient suffire....

    • andré le 20.09.2017 16:26 Report dénoncer ce commentaire

      Donc à ajouter dans les équipements obligatoires des voitures: un double mètre. Curieux de savoir comment une telle ineptie peut être appliquée, car je ne vois pas un policier sortir son mètre pour mesurer la distance entre une voiture et un cycliste en plein dépassement... Désolé pour le cynisme, mais ce genre d'attitude, typiquement cycliste, illustre leur attitude générale sur la route.

    • Routard le 20.09.2017 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      @andré....demander aux automobilistes de respecter des distances de sécurité est donc trop demander et la plupart le font instinctivement. Le permis de conduire n'est délivré qu'à partir de 18ans, car on part du principe qu'à cet âge les personnes sont "responsables" et capables de respecter une distance de sécurité envers les usagers de la route plus vulnérables. Etre responsable derrière le volant c'est la base de tout, désolé pour vous si en tant que conducteur vous n'arrivez pas à juger de par vous même si vous venez de laisser 10cm ou 1m au père de famille qui rentre chez lui à velo.

    • andré le 20.09.2017 18:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Routard: le père de famille que je suis s'est aussi souvent vu frôler par des cyclistes irresponsables et inconscients qui prennent les trottoirs et les passages piétons (au feu rouge de surcroît) pour des pistes cyclables. Ceci dit, j'attirais simplement l'attention sur l'inapplicabilité d'une loi, et non sur le fait de frôler ou pas les cyclistes. Votre commentaire est un parfait exemple de l'agressivité de trop nombreux cyclistes (pas tous) qui réclament une application stricte du code de la route pour tous ... sauf pour eux.

    • Cycliste le 20.09.2017 19:22 Report dénoncer ce commentaire

      @ andré: Il y code de la route et mise en danger de personnes vulnérables. Cette régle est parfaitement applicable. Si lors du dépassement le vélo fait un écart c'est que vous êtes passé trop près de lui. (à causes des turbulance aérodinamique de votre véhicule) En campagne sur une route à deux voies si vous ne franchissez pas la ligne médiane pour doubler, c'est que vous n'avez pas respecté la distance de sécurité de 1m50 .

    • Routard le 21.09.2017 08:08 Report dénoncer ce commentaire

      @andré vous conviendrez qu'il y a de quoi être surpris quand un conducteur vous annonce être dans l'incapacité de juger pendant qu'il conduit s'il respecte ou pas une distance de sécurité lors d'un dépassement. Je souligne que mes propos ne sont jamais agessifs et je n'ai pas étalé des arguments clichés pour soutenir mes propos, l'agressivité n'a jamais rien fait avancer, seule compte la tolérance et le respect sur la route.