Politique au Luxembourg

08 septembre 2021 12:00; Act: 08.09.2021 12:36 Print

Max Hengel «très honoré» d'entrer à la Chambre

LUXEMBOURG – Un changement de députés s’opérera au sein du CSV, à partir de janvier prochain. Françoise Hetto-Gaasch sera remplacée par Max Hengel.

storybild

Max Hengel, élu local, va entrer à la Chambre. (photo: Editpress/Archives / Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Du changement se profile à la Chambre des députés. Françoise Hetto-Gaasch a annoncé sa démission à la fraction CSV. «J’ai un autre projet de vie pour l’année prochaine», explique à L’essentiel la députée et ancienne ministre de 61 ans, sans entrer dans le détail. Elle estime que le choix est «gagnant-gagnant», car «pour mon parti, c’est la chance de se rajeunir».

La décision, connue mardi, sera effective à partir de janvier 2022, a confirmé Martine Hansen, coprésidente de la fraction. Françoise Hetto-Gaasch sera remplacée par Max Hengel, 44 ans, arrivé 4e pour le CSV dans la circonscription Est aux législatives de 2018. «C’est un grand honneur d’entrer à la Chambre», dit-il à L’essentiel. «Je connais bien le mécanisme parlementaire, en tant que collaborateur parlementaire», explique l’ancien bourgmestre de Wormeldange, actuel échevin. Il compte d’ailleurs conserver ce dernier poste: «Pour une commune comme la nôtre, avec un peu plus de 3 000 habitants, c’est important d’avoir quelqu’un proche de la Chambre ou du gouvernement».

Max Hengel compte se consacrer aux thématiques sur lesquelles il travaillait déjà en tant que collaborateur. «La santé, la mobilité et les travaux publics m’intéressent. Ainsi que l’école et la jeunesse, puisque je suis concerné», indique ce père de deux enfants de 9 et 10 ans. À la question de savoir si le futur député, déjà membre du comité national du CSV, incarne l’avenir de son parti, l’intéressé répond que celui-ci «ne dépend jamais d’une personne seule, mais d’un collectif, où chacun a ses compétences dans différents domaines».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • forcement le 08.09.2021 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    j'imagine bien qu'il soit honoré, c'est le jackpot mensuel et un peu ''intouchable'' .....

  • luis le 08.09.2021 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très sage décision de la part de Françoise. Beaucoup des politiciens devrait être interdit de faire de la politique plus de 5ans. Enfin ils aiment les chaises chauds. Bartalomeo Bausch Lydie et cop.Limitad. une fois assis ils ne se lève plus.

  • Patricia le 08.09.2021 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun ses compétences?

Les derniers commentaires

  • Tome le 08.09.2021 20:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être une source d inspiration pour Jean? Après plus de 20 ans? S opposer à ce point à la nouvelle génération.

  • forcement le 08.09.2021 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    j'imagine bien qu'il soit honoré, c'est le jackpot mensuel et un peu ''intouchable'' .....

  • Patricia le 08.09.2021 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun ses compétences?

  • luis le 08.09.2021 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très sage décision de la part de Françoise. Beaucoup des politiciens devrait être interdit de faire de la politique plus de 5ans. Enfin ils aiment les chaises chauds. Bartalomeo Bausch Lydie et cop.Limitad. une fois assis ils ne se lève plus.