Au Luxembourg

19 janvier 2021 07:00; Act: 19.01.2021 13:45 Print

Le Covid ralentit, l'hôpital reprend un peu son souffle

LUXEMBOURG - La pression sur les hôpitaux diminue un peu avec la baisse de l'activité Covid.

storybild

S'il y a moins de patients Covid, les lits de réanimation au CHL ne désemplissent pas.

Sur ce sujet
Une faute?

Si les autorités préfèrent encore maintenir, pour une semaine au moins, les hôpitaux en phase 3, limitant certaines interventions «classiques», l'activité liée au coronavirus baisse. Hier, 88 patients covid étaient hospitalisés au Luxembourg, dont 20 en soins intensifs. Loin du bilan du 23 décembre (251 dont 42 en soins intensifs).

Cette situation a notamment permis au Centre Hospitalier de Luxembourg, de «décompartimenter» une zone dédiée jusque-là aux patients Covid. «32 lits sont depuis lundi à nouveau disponibles pour des patients hospitalisés pour d’autres pathologies», précise l'hôpital. Un peu d'air, alors que 92% des lits non-covid étaient occupés la semaine passée.

«Dans les zones cohortes, dédiées à la prise en charge de patients Covid+, les chefs d'unité profitent effectivement de la situation actuelle pour pouvoir autoriser des congés ou permettre aux équipes de pouvoir récupérer des heures supplémentaires», précise le CHL. Pas en réa où «les patients Covid baissent (4 hier) mais le taux d'occupation des lits reste supérieur aux 18 habituels du service», insiste le Dr Jean Reuter. «Des patients n'ont parfois pas forcément consulté pendant la vague et leur état s'est aggravé». Chirurgie lourde, neurochirurgie, accidents... laissent le service sous pression.

«Nous restons vigilants et préparés»

Au Centre hospitalier Émile Mayrisch à Esch, 16 patients Covid étaient hospitalisés, hier, en soins normaux et 8 en soins intensifs, contre 91 patients en soins normaux et 20 en soins intensifs au pic de la pandémie. Depuis décembre, le CHEM a progressivement rouvert ou transformé quatre unités «Covid» en unités de soins normaux. En janvier, les unités digestives, ortho-traumato et chirurgie plastique ont repris leur activité régulière. Mais la cafeteria reste allouée aux soins ambulatoires. Et si «la baisse des patients atteints du Covid-19 est un soulagement pour nos équipes, nous restons vigilants et préparés», précise le CHEM.

Même constat au Centre Hospitalier du Nord d'Ettelbrück. La baisse des hospitalisations Covid «se ressent et se voit», avec un retour à 80% de l'activité normale. En espérant atteindre les 90% en février «si tout va bien». Après le report en décembre des opérations non urgentes pour ménager les soignants, les salles d’opération ont repris du service mais on se tient prêt à réagir au moindre rebond de la pandémie.

D’autant que le variant britannique inquiète, et le répit de dimanche (aucun décès) ne s'est pas confirmé hier (cinq). Inconnu il y a un an, le coronavirus, est en passe avec 557 décès depuis mars dernier, de supplanter les maladies respiratoires, comme troisième cause de mortalité au Luxembourg, après les tumeurs et les maladies cardiovasculaires.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mustang le 19.01.2021 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un grand merci au milieu hospitalier pour le travail

  • gab le 19.01.2021 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo aux soignants, les héros de cette pandémie

  • Carpe diem le 19.01.2021 07:48 Report dénoncer ce commentaire

    Cette semaine va être décisive ça passe ou ça casse ( réouverture centres commerciaux ,écoles et chantiers). Si ça passe il faudrait tout rouvrir au avec rigueur ,le 1 février , le printemps arrivera ,les vulnérables seront vaccinés et les variantes ce n'est que de la mauvaise publicité faite par des inconscients qui continuent de vouloir faire peur.

Les derniers commentaires

  • frkanolu le 19.01.2021 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est le seul pays où tout va bien on est au pays des bisounours. Tous les pays autour de nous crient au désastre mais ici on est des super héros ! Cherchez l’erreur !!!

  • Sad Clown le 19.01.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg, seul pays de la galaxie où la situation s’améliore... Hip Hip Hip Hourra !!!! (Ou pas)

  • pralin le 19.01.2021 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du n’importe, quoi tous les jours les gens qui rentrent avec le covid , la plupart décèdent, au début les masques FF2 en tissu étaient conseillés, après mauvaises et ainsi de suite, presque chaque jour des nouvelles sur des masques, covid, vaccin . À la fin il faut porter quoi le slip ? Quant au covid, vaccin fait très vite avec l’argent de la recherche contre le cancer , les scientifiques, virologues etc , ils ne savent même pas où ils sont, dans 2 ans on va parler des effets secondaires. Bref .

  • David le 19.01.2021 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi, l'épidémie avance et recule indépendament des vaccins qui viennent d'être proposés à un petit nombre de gens.

  • Dejan le 19.01.2021 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    L'OMS et ses financiers ne vont pas lâcher la grappe au Luxembourg. Le Système a une sainte horreur des pays qui se détendent un peu trop vite alors que la quantité de vaccins produite n'est pas encore vendue dans sa totalité. Fermez le ban!