Au Luxembourg

09 mai 2018 13:45; Act: 09.05.2018 18:23 Print

150 jeunes ont fait entendre leur voix

LUXEMBOURG - 150 jeunes participent, ce mercredi à Luxembourg, au colloque de la jeunesse de la Grande Région.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

«Nous ne savons pas à quel point nous serons entendus mais par le simple fait d'être là aujourd'hui, pour donner notre point de vue aux politiciens et partager nos idées, nous avons le sentiment d'avoir rempli notre part du contrat», commentent André, 18 ans, luxembourgeois, et Juliette, 24 ans, française.

Ce mercredi, 150 jeunes âgés de 14 à 24 ans, du Luxembourg et de la Grande Région, étaient à la Chambre des députés et au Cercle Cité pour le colloque de la jeunesse de la Grande Région.

«Notre but est de mettre en pratique les discours politiques en laissant parler les jeunes de la Grande Région mais aussi de leur permettre de tisser des liens entre eux, explique un des organisateurs de la Chambre. L'exercice est organisé dans le cadre de la présidence luxembourgeoise du Conseil parlementaire interrégional mais il n'est pas exclu que nous le répétions s'il y a une demande».

Les jeunes ont travaillé dans des ateliers thématiques, sans interférence ce matin, sur différents sujets touchant au futur de la Grande Région et de l'Europe. «Nous avons écrit notre sentiment et des propositions sur l'égalité des chances, expliquent ainsi Clara, 16 ans, du Luxembourg, et Cloé, 15 ans, de France. C'est un sujet d'actualité brûlant. Il nous concerne à titre personnel aujourd'hui et nous concernera encore demain quand nous intégrerons le marché du travail».

L'après-midi, les jeunes présenteront les résultats de leur travail aux personnalités publiques et politiques. André et Juliette, qui ont travaillé sur les dossiers aménagement du territoire et développement durable, plaideront pour une meilleure représentativité politique. «Il faut que tous les citoyens intéressés, quels que soient leur âge et leur milieu, puissent apporter leur expertise».

50 jeunes participent, ce mercredi à Luxembourg, au colloque de la jeunesse de la Grande Région. Clara, 16 ans au micro de «L'essentiel Radio»:

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 09.05.2018 14:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une excellente initiative car il faut que les jeunes s'impliquent et s'investissent pour prendre demain la relève en politique, enfin si on veut bien leur faire de la place ...

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 09.05.2018 14:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une excellente initiative car il faut que les jeunes s'impliquent et s'investissent pour prendre demain la relève en politique, enfin si on veut bien leur faire de la place ...

    • Lavigne Aender le 09.05.2018 14:49 Report dénoncer ce commentaire

      Ca fait plus de trente ans que l'on dit que les jeunes doivent s'investir. Les politiciens d'aujourd'hui sont justement ces jeunes d'il y a trente ans et qui se sont investis! Quel est le résultat? Ils font la même politique que leurs aïeuls, rien de nouveau, rien d'innovant. Je voulais m'investir, j'ai essayé d'apporter mes idées, mais j'ai tout de suite été remis en place pas par un parti, pas par deux mais par tous les partis! Il y a des règles à suivre et ces règles font en sorte que vous êtes esclave du parti, de n'importe quel parti!

    • finalement le 09.05.2018 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord @Lavigne, vous avez raison finalement, on va tout laisser tomber et faire par exemple comme en Hongrie ou en Azerbaïdjan avec des élections pour la forme et pas de nouveaux en politique, juste une dynastie dictatoriale, ok, vous préférez ça?

    • Théa le 09.05.2018 20:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Finalement: Comparez ce qui est comparable!

    • EeTonnee le 10.05.2018 08:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Finalement: Pour vous il n'existe qu'une seule forme de démocratie?