Étude Oxfam

27 mars 2017 07:19; Act: 27.03.2017 15:36 Print

Grand-​​Duché et paradis fiscaux à nouveau visés

LUXEMBOURG - Les 20 plus grandes banques européennes déclarent un quart de leurs bénéfices dans des paradis fiscaux, avec une préférence pour le Luxembourg, Hong Kong et l'Irlande.

storybild

L'étude dénonce une «utilisation abusive des paradis fiscaux». (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Ces banques «déclarent 26% de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux, soit 25 milliards d'euros en 2015, mais seulement 12% de leur chiffre d'affaires et 7% de leurs employés», un «décalage flagrant», remarque l'ONG britannique Oxfam, qui publie lundi cette étude avec le réseau Fair Finance Guide International. Ces mêmes établissements déclarent même «au global 628 millions d'euros (de bénéfices) dans des paradis fiscaux où elles n'ont pourtant aucun employé».

Cette «utilisation abusive des paradis fiscaux» peut permettre aux banques de «délocaliser artificiellement leurs bénéfices pour réduire leur contribution fiscale, faciliter l'évasion fiscale de leurs clients ou contourner leurs obligations réglementaires», souligne Oxfam. Oxfam classe parmi les paradis fiscaux les États figurant dans les principales listes en la matière, dont celles de l'OCDE et du Fonds monétaire international. Elle y ajoute d'autres pays selon des critères propres comme un taux d'imposition effectif faible.

Le Luxembourg privilégié

Les auteurs de l'étude s'appuient sur des données «pays par pays» dont la publication a été rendue obligatoire pour les banques par l'Union européenne à des fins de transparence. Ces résultats «qui dépassent parfois l'entendement, montrent l'étendue du problème et l'impunité totale qui entoure les pratiques des plus grandes banques européennes dans les paradis fiscaux», commente Manon Aubry, coauteur du rapport.

Le Luxembourg, l'Irlande et Hong Kong font partie des paradis fiscaux privilégiés par les établissements étudiés. En Irlande, cinq banques - la britannique RBS, la française Société Générale, l'italienne UniCredit et les espagnoles Santander et BBVA - «ont même obtenu une rentabilité supérieure à 100% et dégagent plus de bénéfices qu'elles ne font de chiffre d'affaires», souligne Oxfam. Selon cette étude, le taux d'imposition des banques étudiées s'élève en moyenne à 6% et descend à 2% pour certaines banques, «bien en deçà du taux normalement en vigueur de 12,5%, déjà le plus faible de l'Union européenne».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Geronimo le 27.03.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Une seule question, qui finance cette ONG et pour quel raison?

  • pep le 27.03.2017 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le sujet n'est pas tant qui finance l'ONG mais est-ce vrai! Car en fin de compte tout ce que ces banques ne payent pas en impôt se sont les petits européens qui le paye!

  • sebdesign le 27.03.2017 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bon sang les entreprises ne font que profiter des lois dans les différents pays ou la fiscalité est décomplexée. Chaque année je remplis ma fiche d'impots pour retoucher de l'argent. Ils ne font rien de mal juste qu'ils sont un peu plus intélligents et rusés que le commun des mortels. Maintenant si vous avez envie de payer des impots faites le mais ne critiquez pas ceux qui veulent limiter cela. En plus c'est bénéfique pour plus d'un travailleur Luxembourgeois! Car cela fait vivre l'économie du pays sinon sans cela on aurait quoi? Des champs et des fermiers? Respects aux fermiers!

Les derniers commentaires

  • sebdesign le 27.03.2017 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bon sang les entreprises ne font que profiter des lois dans les différents pays ou la fiscalité est décomplexée. Chaque année je remplis ma fiche d'impots pour retoucher de l'argent. Ils ne font rien de mal juste qu'ils sont un peu plus intélligents et rusés que le commun des mortels. Maintenant si vous avez envie de payer des impots faites le mais ne critiquez pas ceux qui veulent limiter cela. En plus c'est bénéfique pour plus d'un travailleur Luxembourgeois! Car cela fait vivre l'économie du pays sinon sans cela on aurait quoi? Des champs et des fermiers? Respects aux fermiers!

  • Hofcat le 27.03.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile à croire qu'une banque puisse faire plus de bénéfices que son "chiffre d'affaires". Ce qui discrédite ce rapport.

  • Sinbad le 27.03.2017 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    Vous imaginez si votre boulanger dégageait 1,40 EUR de bénéfice sur une baguette de pain vendue 1 EUR? Il aurait déjà la répression des fraudes sur le dos et on l'accuserait d'avoir une société écran pour blanchir de l'argent.

  • pep le 27.03.2017 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le sujet n'est pas tant qui finance l'ONG mais est-ce vrai! Car en fin de compte tout ce que ces banques ne payent pas en impôt se sont les petits européens qui le paye!

  • Geronimo le 27.03.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Une seule question, qui finance cette ONG et pour quel raison?

    • @Gernonimo le 27.03.2017 09:36 Report dénoncer ce commentaire

      La question est très facile à répondre: Allez sur la page web d'Oxfam et téléchargez le rapport annuel financier. Vous verrez que leur financement viennent de dons et d'activités de charité. Pourquoi ? Tout est décrit sur leur page.