À Luxembourg

16 septembre 2019 08:00; Act: 16.09.2019 10:01 Print

Un autre chantier arrive du côté de la route d’Esch

LUXEMBOURG - Le bâtiment à l’angle de la route d’Esch et de la rue Baudouin va laisser place à un nouvel immeuble, à partir d’octobre.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un nouveau complexe immobilier comprenant logements et bureaux va bientôt se concrétiser à l’angle de la route d’Esch, et de la rue Baudouin, à Luxembourg-Ville. Le projet doit prendre la place de l’immeuble qui s’y trouve actuellement, qui est notamment occupé par le Chiche, un restaurant syrien qui emploie réfugiés et personnes en situation précaire. L’établissement doit déménager vers l’avenue Pasteur, au Limpertsberg, où il doit rouvrir en octobre, avec une salle de 600 m².

Le vieil immeuble sera donc démoli. «Nous essayons de libérer le restaurant pour la mi octobre pour ensuite embrayer le plus vite possible sur la démolition», indique Philippe Fettes, un des promoteurs à la tête du projet mené par Soludec et M3 architectes.

Un impact sur le trafic

La ville de Luxembourg confirme que des autorisations de démolition et construction pour l’îlot situé à côté de la place Pierre-et-Paul ont été délivrés les 27 juin et 3 juillet. Et le tout aura un impact sur le trafic, dans un secteur déjà impacté par les travaux rue de Hollerich, place de la Gare, ou encore avenue de la Liberté. «L’installation du chantier entraînera une mise en sens unique de la rue Baudouin, ainsi qu’une déviation pour piétons et cyclistes», selon la ville.

Le promoteur compte achever la démolition fin d’année pour commencer la construction au printemps 2020. Le nouveau complexe, avec 47 logements, 54 places de parking, et 800 m² de commerces et bureaux, doit être livré au premier semestre 2022.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • un usager le 16.09.2019 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle horreur

  • Camille le 16.09.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore des appartements 2 chambres à 850K€ plus place de parking à 60K€.... Les partners de big 4 et autres avocats vont tour acheter pour les louer à de pauvres travailleurs

  • petitevoix le 16.09.2019 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De bâtiments , de bâtiments dans la ville pauvre Luxembourg!!! En plus les citoyens on paye la note , traffic, pollution .... tout soit pour les business!!

Les derniers commentaires

  • Plus haut, faut aller plus haut le 17.09.2019 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    On aurait pu autoriser/bâtir un étage de plus. Mais c'est déjà un début.

  • @alco121 le 17.09.2019 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est du style Art Déco.

  • gonzi le 16.09.2019 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En général les gens qui habite en ville prennent les transports en commun, ceux qui foute la pagaille c’est ceux qui viennent de l’extérieur et qu’il veulent aller au plus près de l’heure locale de travail.

  • Anti bouffon le 16.09.2019 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est pourtant grace a des gens comme nous que tout cela peut se faire, donc si ca tourne un peu autour de notre petite vie insignifiante a vos yeux

  • Merci vdl le 16.09.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ben je me disais aussi qu'il manquait un petit quelque chose pour bien nuire encore plus la circulation dans le coin.