Contre les pesticides

04 décembre 2014 14:43; Act: 04.12.2014 17:39 Print

Les abeilles seront mieux protégées au Luxembourg

LUXEMBOURG - Jeudi, les députés de trois commissions recevaient les instigateurs d’une pétition sur la survie des abeilles. Une limitation de l'usage des pesticides devrait bientôt suivre.

storybild

Les pétionnaires réclamaient une meilleure protection des abeilles et des autres insectes pollinisateurs. Ils ont été entendus par les ministres. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

Les abeilles sont en danger au Luxembourg. En quatre ans, entre 2010 et 2014, 40% de la population des abeilles productrices de miel a disparu. Pour contrer cette tendance vertigineuse, les parlementaires ont assuré aux 6 000 signataires de la pétition «Save the bees» que des mesures allaient être prises. La première portera, dès la semaine prochaine, sur l’interdiction de pesticides.

Une fois votée, cette loi devrait servir de base pour adapter le plan d'action national sur les pesticides. L'objectif est de limiter l'usage des pesticides par les agriculteurs mais aussi par les communes et les particuliers. Une révision du plan que les pétitionnaires accueillent avec enthousiasme. «On ne pensait pas qu'il y aurait une réécriture du plan d'action. C'est une bonne chose, un bon début», a commenté Léa Bonblet, de Natur&ëmwelt, l'organisation à l'origine de la pétition avec Greenpeace.

D'autre part, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg (Déi Gréng) a indiqué qu'une deuxième partie de l'étude «bee first», qui recense le nombre d'abeilles au Luxembourg, serait menée pour étendre les données à d'autres insectes sauvages. Jusqu'à présent «il n'y avait pas de monitoring pour les guêpes, les papillons et 350 espèces d'abeilles solitaires», explique Léa Bonblet. La ministre a également annoncé que les données concernant l'utilisation des pesticides par les agriculteurs seront rendues publiques. «Une nécessité pour faire un plan efficace», indique Léa Bonblet.

(jd et pt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • lola le 04.12.2014 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il était bien temps! Cet été on en a pas vu beaucoup . Ce sont des insectes essentiels. En plus on a assez de saleté dans l'eau...

  • Vindulux le 04.12.2014 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    Limiter l'usage... c'est bien. Mais à quel niveaux? Qui contrôlera? Comme toujours ont se fiera sur les recommandations de l'industrie chimique? Bien sur, on respectera les normes! mais comment sont elle fixer? et par qui? Et en cas de besoin on relèvera le seuil admissible. Le combat ne fait que commencer. La seule solution acceptable est l’interdiction totale. Car il n'existe aucune étude sérieuse et indépendante démontrant avec certitude le non danger d'un de ces poisons. Les solutions alternatives existent.

  • Amigo Sanchez le 07.12.2014 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    @tous: Faut quand même faire gaffe! Au Texas et en Arizona les abeilles ont été décimées par des abeilles tueuses qui sont montés d'Amérique du Sud, puis du Mexique. Ces abeilles tueuses continuent à se déplacer! Elles ne sont pas encore chez nous et je pense qu'elles ne viendront pas à cause du climat! Par contre elles sont immunisées contre les pesticides!

Les derniers commentaires

  • Bristo le 07.12.2014 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    Interdire des pesticides? Mais n'y a-t-il pas de pesticides bio? Non? Allez mettez des orties dans un container, versez de l'eau et laissez germer pendant une semaine! C'est un pesticide naturel qui fonctionne à merveille!

  • Amigo Sanchez le 07.12.2014 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    @tous: Faut quand même faire gaffe! Au Texas et en Arizona les abeilles ont été décimées par des abeilles tueuses qui sont montés d'Amérique du Sud, puis du Mexique. Ces abeilles tueuses continuent à se déplacer! Elles ne sont pas encore chez nous et je pense qu'elles ne viendront pas à cause du climat! Par contre elles sont immunisées contre les pesticides!

  • minni le 07.12.2014 01:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez attrapé un Rhume ... Il faut se mettre au chaud

  • minni le 07.12.2014 01:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Clopinette , bonne réponse

    • Manuel le 07.12.2014 12:12 Report dénoncer ce commentaire

      Laquelle? Elle en a fait plusieurs!

  • Raphael le 06.12.2014 18:56 Report dénoncer ce commentaire

    Quel super sujet! Les abeilles et cela en hiver! Oh mince alors superbe!!