Moselle luxembourgeoise

29 septembre 2021 09:00; Act: 29.09.2021 09:22 Print

Les vendanges face à «une météo pourrie»

AHN - Les raisins des vignes du pays sont mûrs, mais la pourriture guette. Le début des vendanges reste sous contrôle au Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«C’est l’année du stress!». Au milieu des vignes, mardi sur les hauteurs d'Ahn, Antoine Clasen peste contre «une météo pourrie, avec deux mois de pluie en été». Les vendanges ont débuté plus tard qu’à l’accoutumée en Moselle luxembourgeoise, faute d’ensoleillement suffisant, et le directeur général des Caves Bernard-Massard doit adapter ses plans quasi quotidiennement.

Pour garder de l’acidité, les raisins de différents cépages qui serviront à assembler les crémants ont déjà été récoltés. On espère attendre encore trois semaines pour le riesling. En contrebas, sécateurs en main, la petite équipe d’une quinzaine de personnes a commencé à détacher les grappes de pinot gris. Une semaine plus tôt qu’envisagé. Il a déjà fallu traiter les plans contre des maladies comme le mildiou, il faut maintenant ramasser avant que la pourriture ne soit trop installée.

«Une belle année classique de vins luxembourgeois»

Après 25 ans de pratique sur place, Manuel pourrait vendanger les yeux fermés. Mais cette année, plus que les autres, «on doit très bien trier» pour ne garder que les fruits qui ne sont pas abîmés... Avec le même but, Caterina, 24 ans, s’applique à gratter les grappes du bout de son outil. Venue de Remich, «pour l’ambiance et le travail en plein air», la jeune femme sans emploi appréciera aussi le revenu apporté par ce mois de labeur.

Tout est ramassé à la main. Pas moins de 20 000 kilos sur une journée, vendredi dernier. Avec une autre équipe postée sur les coteaux de Schengen, il faudra ratisser la soixantaine d’hectares exploités par la grande maison luxembourgeoise. Malgré les aléas, Antoine Clasen est confiant sur la qualité. Il s’attend à «une belle année classique de vins luxembourgeois».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est reparti le 29.09.2021 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Existe-t-il une seule année où les vignerons, et plus généralement les agriculteurs, ne se paignent pas du temps? Hé les gars, c'est la nature. Comment peut-on avoir choisi de travailler aussi près de la nature et la détester à ce point? Attendez, on me souffle à l'oreille qu'il y a une histoire de subvention...

  • Blemia le 29.09.2021 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "une belle année classique" ça ne veut rien dire. Après c'est sûr qu'il ne va pas dire que c'est un millésime pourri.

  • Cette fois ce sera l'avant dernière le 29.09.2021 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    " Les vendanges face à «une météo pourrie»" Même quand la météo est bonne les vins sont bof...faut vraiment être volontaire quelques fois.

Les derniers commentaires

  • olivier le 30.09.2021 01:14 Report dénoncer ce commentaire

    depuis quelques années nous achetons des vins d'Amérique du Sud et du Portugal : très bien, il y en a même un en vente en ce moment à Kirchberg pour moins de 15€... et 94/100 noté Parker !!!

  • NicoG le 29.09.2021 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en même temps on parle de sécheresse en Moselle… quelle blague… il pleut trop mais en fait il pleut pas assez mais en fait si mais peut être que non finalement… Kamoulox

  • Cette fois ce sera l'avant dernière le 29.09.2021 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    " Les vendanges face à «une météo pourrie»" Même quand la météo est bonne les vins sont bof...faut vraiment être volontaire quelques fois.

  • Blemia le 29.09.2021 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "une belle année classique" ça ne veut rien dire. Après c'est sûr qu'il ne va pas dire que c'est un millésime pourri.

  • C'est reparti le 29.09.2021 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Existe-t-il une seule année où les vignerons, et plus généralement les agriculteurs, ne se paignent pas du temps? Hé les gars, c'est la nature. Comment peut-on avoir choisi de travailler aussi près de la nature et la détester à ce point? Attendez, on me souffle à l'oreille qu'il y a une histoire de subvention...

    • Cette fois ce sera l'avant dernière le 29.09.2021 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      Quel âge avez vous? Moi c'est presque 70 et je vous assure que les saisons ne sont plus comme il y a 50 ans..si si je vous le jure et ce n'est que le début...