Au Luxembourg

08 février 2019 17:05; Act: 08.02.2019 17:13 Print

L'attente «insupportable» des retraités portugais

LUXEMBOURG - L'OGBL rappelle que le problème du formulaire pour ouvrir les droits à une pension, n'est pas réglé.

storybild

Eduardo Dias secrétaire central de l OGBL chargé du département des immigrés, Carlos Pereira, membre du bureau exécutif de l’OGBL et Manuel Bento, vice-président de la Chambre des salariés. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres du Travail, Dan Kersch et de la Sécurité sociale, Romain Schneider, qui rencontreront lundi le secrétaire d'État aux Communautés portugaises, José Luis Carneiro à l'occasion d'une visite officielle au Luxembourg, ne manqueront pas de sujets de conversation. Une délégation de l'OGBL emmenée par Carlos Pereira, membre du bureau exécutif, leur a rappelé cet après-midi, tous les enjeux de cette future entrevue.

«Nous avons des revendications importantes relatives aux problèmes que rencontrent aujourd'hui les ressortissants portugais qui vivent au Luxembourg», a martelé Carlos Pereira. Des problèmes au premier rang desquels on retrouve le fameux document E 205 P, un formulaire dont les travailleurs immigrés au Luxembourg ont besoin pour justifier leurs années de cotisation au Portugal.

Des délais d'attente de deux à trois ans

« Ce formulaire est indispensable pour l'ouverture des droits à la pension. Le souci ne vient pas de la Caisse du Luxembourg, mais de celle du Portugal. Les délais d'attente ne sont pas raisonnables et varient de deux à trois ans», s'est-il insurgé. De son côté le Portugal est apparemment confronté à des difficultés liées à l'archivage de ces documents qui étaient initialement sur microfilms et tardent à être informatisés.

L'affaire avait déjà été évoquée l'an dernier, lors d'une précédente visite du secrétaire d'État, mais un an plus tard, la situation n'est toujours pas résolue. «Ce n'est pas une raison valable et cette attente est insupportables. 600 dossiers sont encore en suspens. C'est scandaleux».

Le formulaire E 205 P n'est d'ailleurs pas le seul à se faire attendre. «On rencontre des soucis analogues pour les formulaires permettant de toucher les allocations familiales ou de prolonger une période de chômage pour les demandeurs d'emplois de plus de 50 ans», a précisé Carlos Pereira.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • smith le 09.02.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mme est ce que vous avez travaillé dans les années 70 ??? Peut être vous avez plus de moyens que ces gens que sont venus chercher la chance, et que aujourd’hui eux doivent crever pour avoir ce qu’est un droit, après avoir payé les cotisations pendant 40 ans

  • Maje le 08.02.2019 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    SOLVIT règle le probleme en moins de 10 semaines et c'est gratuit!!! c'est un reseau mis en place par la Commission européenne

  • Expatlulu le 09.02.2019 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    insupportable je sais pas inadmissible certainement

Les derniers commentaires

  • Patricia le 10.02.2019 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si l‘administration Portugaise est défaillante que des représentants soient invités à faire les démarches. Et qu‘ils soient nommés par L‘UE , autant que ces fonctionnaires servent à régler des questions européennes!

  • Adel le 09.02.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mon mari a travailler pendant les années 70 et il attendu que quelques mois! j'ai telephoné une fois et le formulaire a etait envoyè

  • JDCJDR le 09.02.2019 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis étonné parce que j’ai toujours entendu mes amis portugais dirent à quel point tout est mieux qu’ici là-bas.

  • Sesdroits le 09.02.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    quand on ne réside pas dans le pays auquel on n'a cotisé, c'est très difficile, chacun a une législation différente concernant ses anciens salariés malgré les conventions, et ce n'est pas la caisse de pension frontalière qui s'occupe de votre dossier même si vous avez travaillé dans la région, et de toute façon il ne vous reçoivent pas physiquement, et personne ne vous apporte une aide pour un recoure, mais c'est seulement au moment de faire reconnaître ces droits que l'on voit les problèmes que nous imposent ces administrations. J'ai commencé à 16 et j'ai 59 ans, c'est amère envers ces pays.

  • Angoiser le 09.02.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maria même en allant chercher vous même les documents au Luxembourg il prennent pas votre document pour un original mais seulement à titre indicatif. Le Luxembourg demande un certificat officiel au Portugal est ces là où ça coince. Pour le reste c’est des spéculations. Mes parents on aussi ramener les certificats du Portugal et même comme ça ma mère à attendu 18 mois et mon père 12mois. Et certaines personnes que je connais 3 mois et d’autres 3ans d’attente et ils ont toujours rien