Au Grand-Duché

23 mai 2011 19:40; Act: 23.05.2011 20:07 Print

20 millions d'euros de plus pour e-​​Go

LUXEMBOURG - Le projet e-Go pourrait bientôt être étendu à un système de télématique informant les usagers en direct. Enfin bientôt... en 2018.

Sur ce sujet
Une faute?

Aujourd'hui, tous les véhicules de transports en commun sont équipés, au Luxembourg, de lecteurs de cartes e-Go. Mais cette carte de transport qui permet de prendre indifféremment le bus ou le train n'est pas compatible avec les abonnements professionnels français, belges ou allemands. Pas encore compatible… Car lors du récent sommet de la Grande Région, la Lorraine s'était montrée intéressée par le système notamment pour ses usagers frontaliers. Un bon moyen de rentabiliser l'investissement de 16,7 millions d'euros et de réduire la facture de maintenance de l'ordre d'un million chaque année… Mais depuis, l'affaire est restée au stade des déclarations d'intention.

Des intentions, le ministre du Développement durable, Claude Wiseler (CSV), en a aussi. Il a annoncé lundi qu'il souhaitait développer et intégrer e-Go dans un programme plus vaste de télématique. «À l'instar des bornes d'information installées dans les arrêts de bus de Luxembourg-Ville», se réjouissait lundi l'ex-échevine de la capitale, Anne Brasseur (DP). Évalué à quelque 20 millions d'euros, ce système de télématique, couplé à une application pour téléphones portables, ne verra cependant pas le jour avant… 2018.

Patrick Théry

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • jack le 23.05.2011 20:32 Report dénoncer ce commentaire

    c'est honteux de dépenser l'argent public aussi bêtement...

  • Fair-play le 25.05.2011 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    des fonds publics, après le milliard débloqué dans le système d'information sur les autoroutes, trouve ici un nouvel élément pour blanchir un pourcentage qui se retrouvera dans le financement de sa campagne électorale.

Les derniers commentaires

  • Fair-play le 25.05.2011 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    des fonds publics, après le milliard débloqué dans le système d'information sur les autoroutes, trouve ici un nouvel élément pour blanchir un pourcentage qui se retrouvera dans le financement de sa campagne électorale.

  • jack le 23.05.2011 20:32 Report dénoncer ce commentaire

    c'est honteux de dépenser l'argent public aussi bêtement...