Visite au Luxembourg

06 septembre 2018 16:42; Act: 07.09.2018 09:48 Print

Migrants et Brexit au menu à Bourglinster

BOURGLINSTER - Les quatre dirigeants du Luxembourg, de la Belgique, des Pays-Bas et de la France, se sont vus au château de Bourglinster.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Trois Premiers ministres, le Luxembourgeois Xavier Bettel, le Belge Charles Michel et le Néerlandais Mark Rutte (Pays-Bas) avaient rendez-vous, jeudi midi, au château de Bourglinster, avec le président français Emmanuel Macron. Ils ont évoqué les grands dossiers de l’actualité européenne, afin de préparer la réunion prévue à Salzbourg, en Autriche, le 20 septembre.

Sans grande surprise, «les discussions ont essentiellement porté sur les problèmes migratoires et le Brexit», a indiqué Xavier Bettel, après avoir réaffirmé les valeurs fondamentales qui sont celles de l’Union européenne. Le Premier ministre luxembourgeois a appelé à la solidarité sur les migrants. «Il n’y a pas de solution miracle. Il ne s’agit pas de personnes qui veulent mieux vivre, mais de personnes qui veulent vivre, tout simplement».

De son côté, Emmanuel Macron a critiqué les populistes italiens, sans jamais les nommer. Défendant une UE «plus ouverte et plus souveraine», il a estimé que les nationalistes ne proposaient pas de solution viable. «Nous les progressistes sommes loin d’être naïfs». De son côté, le Belge Charles Michel a insisté sur la lutte contre les passeurs. Sur le Brexit, Xavier Bettel a ironisé sur les Britanniques «longtemps "in" mais demandant des "opt-out" qui sont aujourd’hui bientôt "out" demandant des "opt-in"». Tous ont évoqué les discussions en cours sans rentrer dans le détail des négociations.

Quant à l’harmonisation fiscale, «on n’avance pas beaucoup sur ce sujet», a reconnu Xavier Bettel. Il a précisé que le Luxembourg «ne s’opposait pas à une nouvelle réglementation, à condition qu’elle dépasse l’Europe, afin de ne pas brader le continent». Emmanuel Macron a démenti être venu au Luxembourg aider la campagne électorale de Xavier Bettel, rappelant qu’il se déplaçait dans de nombreux pays.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 06.09.2018 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelles inepties sur les migrants ! L'Afrique n'a pas à débarquer chez nous. On voit bien ce que la "solidarité" de Macron amène comme soucis dans les villes où se développent des camps de migrants en plein centre. Que Macron s'occupe de la France au lieu de nous polluer avec sa politique migratoire incontrôlée.

  • Le gérontophile masqué le 06.09.2018 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Brave petite oligarchie, tes fesses feront probablement bravo en mai 2019.... "Emmanuel Macron a démenti être venu au Luxembourg aider la campagne électorale de Xavier Bettel". Heureusement, avec des amis comme ça, pas besoin d'ennemi.

  • Populiste le 06.09.2018 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    Non mais pour qui se prend-t'il ce Macron! Progressistes vs populistes... Ce pourrait bien être les "populistes" qui sont progressistes!

Les derniers commentaires

  • goût de opt-in opt-out le 08.09.2018 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    ... on comprend bien que les migrants sont au menu, mais le brexit, est-ce que ça se digère bien? ...

  • dieux le 07.09.2018 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Contre le Bréxit: le Bréxit, est fait pour que l'on perde des sous contre la fiscalité, contre le capitalisme: le jour ou on aura éradiqué tout ceci il fera beau tous les jours amen

  • Grand Maître le 07.09.2018 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En 2019 il sera déjà auto proclamé Président à vie ! !!Il en sont capables.

  • menu du jour le 07.09.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    ... entrée au soja manipulé génétiquement d'USA bien arrosé au glyphosat, menu flamboyant à la radioactivité active de France, dessert au particules minuscules de plastique de mer au goût d'algues bleues et rouges, poissons d'avril pour tous les goûts et dégoûts ...

  • Voilà le 07.09.2018 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce soi disant progressiste donneur de leçons est le même qui rejette les migrants à la frontière Italo Française !