Tournoi étudiant

28 décembre 2016 19:55; Act: 28.12.2016 20:30 Print

La fête du sport pour les cercles estudiantins

LUXEMBOURG - 27 cercles estudiantins, avec 56 équipes, se sont affrontés mardi et mercredi lors des compétitions de basket-ball, de volley-ball et de football du tournoi de Noël.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La Ligue des associations sportives estudiantines luxembourgeoises (LASEL) et l’Association des cercles d’étudiants luxembourgeois (ACEL) sont parvenues à réunir 27 cercles estudiantins cette semaine pour le traditionnel Tournoi de Noël. Comme chaque année «depuis maintenant environ 40 ans» , comme l’explique Tom Pundel, membre du comité de la LASEL, les étudiants luxembourgeois à l’étranger ont pu défendre les couleurs de leurs universités dans trois sports. «Au début, c’était le tennis de table, le football et le basket-ball, mais vers 1981-1982, le tennis de table a été remplacé par le volley-ball. Les trois compétitions se déroulent en indoor», ajoute Tom Pundel.

Avec ses cinq halls sportifs, le campus Geesseknäppchen de Luxembourg a ainsi permis à 20 équipes de volley-ball et 15 équipes de basket-ball de se mesurer mardi, avant le tournoi du football du mercredi, avec notamment une phase finale toujours un peu tendue l’après-midi, dans la salle du Lycée Aline-Mayrisch. «Il n’y a rien à gagner, juste une coupe et un challenge, mais les équipes sont motivées», précise encore l’un des organisateurs.

Bastogne en foot, Vienne en basket

Si le tout se déroule en effet dans une ambiance bon enfant, ponctuée de sympathiques pauses «rafraîchissement», chacun défend sa cité universitaire avec virulence sur les terrains, mais aussi dans les tribunes, où les nombreux spectateurs donnent de la voix pour encourager leurs protégés.

Mais malgré les «München! München! München!» descendus des tribunes tout l’après-midi dans le hall 1, les Luxembourgeois de l’Université de Munich ont été devancés de justesse par ceux de Bastogne dans le tournoi de foot. La veille, les Viennois s’étaient imposés en basket-ball et les Fribourgeois en volley-ball. Pour les perdants, la session de rattrapage se déroulait un peu plus tard mercredi soir, au «Breisseler Bal», une autre tradition bien ancrée auprès des étudiants expatriés.

(Philippe Di Filippo/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dieux le 29.12.2016 03:38 Report dénoncer ce commentaire

    Joyeuses fêtes aux journalistes de l'essentiel.lu et aux Luxembourgeois et a toutes(es)

Les derniers commentaires

  • dieux le 29.12.2016 03:38 Report dénoncer ce commentaire

    Joyeuses fêtes aux journalistes de l'essentiel.lu et aux Luxembourgeois et a toutes(es)