Au Luxembourg

04 juillet 2018 07:00; Act: 04.07.2018 11:27 Print

CookUp Solutions ne peut plus payer ses salariés

CAPELLEN - L’usine CookUp Solutions, anciennement Tavola, est en passe de mettre la clé sous la porte. Les salaires seront payés en retard ce mois-ci, en attendant un repreneur.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Mêlée en 2013 au scandale de la viande de cheval vendue pour du bœuf dans les plats préparés, l’usine de CookUp Solutions, ex-Tavola, à Capellen, est dans la tourmente. Elle est spécialisée dans la fabrication de plats préparés comme les lasagnes ou les hachis Parmentier.

La semaine dernière, le personnel de l’usine luxembourgeoise a été informé que la société était dans l’incapacité de verser les salaires des 150 personnes. Une avance doit leur être payée en attendant mieux, selon nos informations. Et le mieux, pour CookUp Solutions, serait de trouver un repreneur dans les plus brefs délais. D’ici là, tout le groupe a été placé sous «gestion contrôlée» par la justice. D’après une source proche du dossier, «si CookUp Solutions ne trouve pas de repreneur, ce sera la faillite».

Avant la crise de la viande de cheval qui avait ébranlé l’industrie agroalimentaire en Europe, l’usine Tavola à Capellen comptait 170 collaborateurs et son activité était florissante. Fin 2013, après le scandale, Erick Lehagre, président de CookUp Solutions, confiait que l’activité du site avait baissé de 40%.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alsalux67000 le 04.07.2018 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cookup a sa réputation et son management est connu pour ne pas être des plus clean. Dommage pour les dizaines d’employés sur le carreau.

  • CDLUX le 04.07.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Diversification!!?? Encore une firme qui à besoin de sang neuf, mas j'ai encore peur que cela viennent de nouveau de l'étranger... Dommage.

  • Jean-Claude le 04.07.2018 07:25 Report dénoncer ce commentaire

    Et à nouveau ce sont les salariés qui paient les frais...

Les derniers commentaires

  • dias le 04.07.2018 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quoi

  • taz red le 04.07.2018 14:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    140 et combien en interim dedans.

  • taz red le 04.07.2018 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage pour les salariers et je suis de tout coeur avec eux,mais depuis des année les responsables prennent les gens pour des idiots ce sont des ex qui me racontent cela,changement complet est le mieux.

  • petitevoix le 04.07.2018 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien connu quand à de l’argent on a plein d’amis et quand on est en difficultés plus personne même le gouvernement ferait rien pour sauver les employés !!! Et groupe Lavorel !!!

  • Luxembourg le 04.07.2018 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Bon débarras! Comme info, je ne suis ni vegan ni végétarien, je mange de la viande. Mais mentir aux consommateurs ceci est impardonnable pour moi.

    • 50-50 le 04.07.2018 10:48 Report dénoncer ce commentaire

      Bon débarras pour ce patron et l'équipe de direction mais ce serait bien que les locaux et les employés puissent être repris par quelqu'un de sérieux car je pense que eux sont les victimes des mauvais choix de la direction.

    • Blue le 04.07.2018 22:37 Report dénoncer ce commentaire

      Et que le nouveau patron vous fasse des bisous tout doux tous les matins et qu'il vous paie 5000€ par mois.