Enseignement supérieur

11 janvier 2018 17:04; Act: 12.01.2018 10:11 Print

Le Luxembourg «investit dans la matière grise»

LUXEMBOURG - Le gouvernement veut augmenter de 25%, à 1,44 milliard d'euros, l'investissement sur les acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche de 2018 à 2021.

storybild

Marc Hansen, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, a présenté les investissements ce jeudi. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet

Le gouvernement veut «valoriser l'excellence scientifique», comme l'a expliqué, jeudi, le ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Marc Hansen (DP). Il a annoncé une enveloppe de 1,44 milliard d'euros pour l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur sur la période 2018-2021, soit une augmentation de 25% par rapport à la période précédente.

Tous ne sont pas logés à la même enseigne. L'Uni, le LIST (Luxembourg institute of science and technology), le LIH (Luxembourg institute of health), le LISER (Luxembourg institute of socio-economic research) et le FNR (Fonds national de la recherche) bénéficient d'enveloppes en hausse de respectivement 30%, 18%, 21%, 13% et 11%. «Les augmentations ont été négociées au cas par cas en fonction des besoins de chaque institut», reprend Marc Hansen. Mais une clause prévoit que les budgets de chaque institut, qui bénéficient aussi de subventions européennes et de quelques fonds privés, puissent être renégociés au bout de deux ans si des besoins nouveaux se font sentir.

En échange de l'augmentation des moyens, le gouvernement a fixé de nouveaux objectifs en terme «d'excellence scientifique», mais aussi de «valorisation socioéconomique» (par exemple les brevets et les recettes liées aux partenariats avec le privé) ou encore concernant la mobilité des étudiants. «On investit sur la matière grise», explique le ministre. L'Uni s'apprête à vivre quelques changements durant les prochains mois. Le nouveau recteur Stéphane Pallage, qui a pris ses fonctions au début de l'année, sera présenté lundi prochain. Surtout, une nouvelle loi sur l'organisation de l'Uni est en préparation à la Chambre des députés.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Donnie le 12.01.2018 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    On va enfin pouvoir recruter et augmenter les professeurs de luxembourgeois.

  • Yann L le 12.01.2018 05:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème principale c'est la surpopulation mondiale.

  • ladeux le 11.01.2018 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a pas besoin de fric on a besoin de compétences !!!! regardez le résultat des tests pysa: le Luxembourg est dans les bons derniers au milieu de pays en voie de développement!!!!

Les derniers commentaires

  • zyva le 12.01.2018 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis même pas étonné. Vu ce qui se fait au lycée, ce n'est que normal qu'ici aussi on pense qu'il suffit de verser de l'argent dans l'enseignement pour en accroitre la qualité.

  • Donnie le 12.01.2018 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    On va enfin pouvoir recruter et augmenter les professeurs de luxembourgeois.

  • Yann L le 12.01.2018 05:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème principale c'est la surpopulation mondiale.

    • Gabin le 12.01.2018 08:24 Report dénoncer ce commentaire

      La question essentielle est effectivement celle de la démographie.

  • positif le 11.01.2018 23:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est le chemin de la réussite. C’est l’avenir.

    • Frida le 12.01.2018 08:25 Report dénoncer ce commentaire

      Il est grand temps de moderniser l'apprentissage de la langue luxembourgeoise.

  • ladeux le 11.01.2018 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a pas besoin de fric on a besoin de compétences !!!! regardez le résultat des tests pysa: le Luxembourg est dans les bons derniers au milieu de pays en voie de développement!!!!

    • laune le 12.01.2018 07:06 Report dénoncer ce commentaire

      Le test Pisa n'est pas significatif, selon une etude européenne, les jeunes résidents Luxembourgeois sont en % dans le top 4 des pays européens ayant le plus de diplomés...et vous savez comme nous que souvent nos jeunes intègrent des universités Allemandes, Belges ou Françaises, donc si ils réussissent dans ces universités c'est que leur niveau en fin d'études secondaires est au moins aussi bon que le niveau des élèves des pays cités. Arrêtez de tjrs venir avec ce test Pisa pour dénigrer notre système scolaire, il n'est pas représentatif du niveau des élèves en fin d'études.

    • @ 2 laune le 12.01.2018 07:59 Report dénoncer ce commentaire

      Le niveau scolaire à l'issue du classique se défend très honorablement comparé à nos voisins. Par contre, aucunes statistiques ne sont publiées sur le pourcentage de ces jeunes diplômés sortant du classique ou du technique qui osent s'aventurer et terminer des études universitaires sur un cycle de 5 ans à l'étranger. Elles risquent de se montrer nettement plus ternes et en retrait par rapport à nos voisins; la faute au niveau de rémunération trop inégalitaire du secteur public luxembourgeois qui détourne des compétences autochtones des voies du savoir et des efforts personnels.

    • Nicole le 12.01.2018 08:26 Report dénoncer ce commentaire

      Nos professeurs de luxembourgeois sont les meilleurs au monde.

    • Pizza le 12.01.2018 10:34 Report dénoncer ce commentaire

      Vos "compétences" sont bénévoles? La recherche, le développement scientifique, le matériel qui l'accompagne, ça se paie, non?

    • @ Pizza le 12.01.2018 20:40 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous aviez fait de la recherche, vous auriez su que personne ne le fait pour l'argent.